« Les feuilles mortes » de Jacques Prévert : Approches de l’énonciation

Revue Sémiotique et Bible

Résumé : François MARTIN (Cadir-Lyon) réalise ici une lecture extrêmement minutieuse du poème de Prévert. Son commentaire associe savamment les analyses narrative et discursive pour tenter de rendre compte de la « force énonciative » par laquelle un texte est susceptible de tenir ensemble, à l'usage d'un lecteur, la disparition d'un « état de choses » et la présence d'un « état de mots ». Le texte de Prévert a ceci d'exemplaire qu'il fait lui-même écho à ce paradoxe de l'énonciation à travers le double parcours figuratif des feuilles mortes et des pas effacés sur le sable.
  • Dates
    Paru le 10 mars 2005
  • Auteur(s)

    François Martin

  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°117