Les exceptions à la loi dans l’ancien testament

Revue THÉOPHILYON

Résumé Une image courante de la loi vétérotestamentaire la présente comme une loi relativement rigide et figée, devant être appliquée à la lettre et ne souffrant aucune exception. Pourtant, à y regarder de près, les principales collections de lois de l'Ancien Testament prévoient déjà de nombreuses dérogations dans l'application du droit. Cette brève étude se propose de faire le point sur ce phénomène, en passant en revue quatre principales dimensions d'exception : les exceptions pour homicide involontaire, les exceptions en cas de circonstances ou d'événements particuliers; les exceptions pour raisons socio-économiques, enfin, les cas dans lesquels la loi prévoit la possibilité pour une personne de demander la non-application du droit. Ces différents cas de figure mettent en évidence la manière dont les codes de l'Ancien Testament prévoient de nombreuses dérogations dans l'application du droit. En outre, il convient de tenir compte du fait que les codes législatifs de l'Ancien Testament ne sont pas des codes ou des manuels de droit au sens moderne, mais des compositions savantes présentant un caractère fortement théorique. Différents indices suggèrent que la pratique juridique effective dans l'Israël ancien pouvait varier de manière significative par rapport aux prescriptions de ces codes, et présenter des phénomènes d'exception plus importants encore.

Summary Exceptions to the law in the Old Testament The law of the Old Testament is frequently portrayed as a relatively rigid and frozen law, which should be applied to the letter in full and suffering no exception. However, on closer examination, the main collections of laws of the Old Testament already provide for many concessions to the application of the rule. This short study endeavours to update this phenomenon by reviewing four main exception dimensions: involuntary homicide exceptions, exceptions in case of particular circumstances or events, exceptions for socio-economical reasons, and last, cases where the law provides for a person to require the non application of the rule. These various cases put forward the ways in which the codes of the Old Testament provide for many concessions in the application of the rule. Besides, it should be taken into account the fact that the Old Testament legislative codes are not codes or manuals of law in the modern sense of the word, but rather are learned compositions showing a strongly theoretical character. Various clues suggest that, in ancient Israel, the effective juridical practice could vary in a significant way in relation to the rulings of these codes and show still greater exception phenomena.

  • Auteur(s)
    Christophe Nihan et Hervé Gonzalez
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome XVI-1 L'exception à la loi