Le Petit Köchel de Normand Chaurette ou quand la commémoration tourne à vide

Revue Sémiotique et Bible

S'inscrivant dans le cadre d'une réflexion sur le sacrifice entreprise par le groupe ASTER en 2006, et dont le précédent numéro de Sémiotique et Bible a commencé à publier les résultats, le présent article s'intéresse au Petit Köchel de Normand Chaurette, texte dramatique publié en l'an 2000 qui met en lumière un élément structurant du sacrifice : la commémoration. Constatant que l'action commémorative n'apporte aucun réconfort à des célébrantes qu'elle enlise plutôt dans la répétition mortifère, l'auteure en arrive à prouver, grâce à une analyse de la dimension passionnelle du discours, qu'un effet de sens affectif rattaché à la culpabilité obsessionnelle explique leur impossibilité d'entrer en contact avec le sacré. Denise CLICHE est chargée d'enseignement au Département des littératures de l'Université Laval. Elle détient un doctorat qui propose une analyse sémiotique de l'effet de sens affectif dans des textes de la dramaturgie québécoise des années 1980. Elle a collaboré au dyptique intitulé La narrativité contemporaine au Québec (Les Presses de l'Université Laval, 2004) et au numéro « Fortune et actualité de Du sens » (Protée, 2006). Elle est membre du groupe ASTER (Atelier de sémiotique du texte religieux) depuis 2005.

  • Dates
    Paru le 10 juin 2012
  • Auteur(s)
    Denise Cliche
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°146