La résistance au pouvoir dans le calvinisme historique

Créé le 8 avril 2015

Revue THÉOPHILYON

Résumé
La Réforme a été confrontée à ses débuts à la nécessité de résister aux pouvoirs politiques et religieux qui s'opposaient à elle. Luther s'oppose à toute révolte et ne conçoit qu'une résistance passive. Dans ses différentes oeuvres, Calvin, suivant en cela Luther, insiste surtout sur l'obéissance due aux autorités. Si le pouvoir se montre injuste, il reste institué par Dieu et il faut se contenter de réfléchir aux offenses qui ont fait mériter un tel souverain aux fidèles, prier, souffrir ou fuir dans un pays où on peut exercer librement sa religion. Obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes ne peut donc être également qu'une résistance passive et exceptionnelle. Pendant les guerres de religion le droit de résistance se précise, mais à partir d'un argumentaire politique privilégiant la noblesse et les magistrats,fondé sur le rejet des étrangers, la souveraineté populaire et la théorie du contrat. C'est donc moins le droit de résistance que la nature du pouvoir qui est en jeu. En dehors des cas exceptionnels,c'est l'obéissance aux autorités, selon Romains 13, qui prévaut.
Summary
Resistance to Power in historic calvinism From the outset, Reform was faced with the need to bear up against political and religious powers which were confronting it.Luther opposes any kind of revolt and only thinks of passive resistance. Following Luther on this point, in his various works, Calvin insists on obedience due to authorities. If the Power is unfair, it remains that it is God is nevertheless instituted and one must merely be content with thinking on the offenses which caused such a prince to be deserved by his faithful. They may pray, suffer, or flee in a country where religion may be exercised freely. Therefore, obeying God rather than man can only be passive and exceptional resistance. During the wars of religious, the right to resist takes shape, but this is done from a political synopsis giving precedence to nobility and magistrates and based on the rejection of foreigners, popular sovereignty and the theory of the contract. Thus it is less a right to resist than the nature of power which is at stake. According to Romans 13, other than in exceptional cases it is obedience to authorities which prevails.
  • Auteur(s)
    Yves Krumenacker
  • Références
    Tome XX - Vol. 1