L'apocalyptique dans le cinéma

Revue THÉOPHILYON

Résumé : Tarkovski, réalisateur persécuté par le régime soviétique, a décliné dans deux de ses films la thématique apocalyptique. Dans Stalker la zone mystérieuse qui garde le secret d'une destruction, dévoile à l'Écrivain et au Savant la vacuité de leur existence ; en contrepoint le passeur et sa fille sont porteurs d'une espérance. Le Sacrifice évoque, par son cadre spatial,  la parabole apocalyptique  de Bergman : Le 7ème sceau ; confronté à des prémices de fin du monde, Alexandre découvre la futilité de la connaissance et la valeur suprême du don.

Summary : Identity and apocalyptic writing in the cinema Tarkovski, a director persecuted by the Soviet régime, used in two of his films the apocalyptic theme. In Stalker the mysterious Zone, which keeps the secret of a destruction, unveils to the Writer and to the Professor the emptiness of their existence. In counterpoint, the Stalker and his daughter are harbingers of hope. The Sacrifice evokes, by its setting, Bergman's apocalyptic parable The Seventh Seal : faced with the opening throes of the end of the world, Alexander discovers the futility of knowledge, and the supreme value of giving.

  • Auteur(s)
    Michèle Debidour
  • Références
    Tome XIV-1 - Écritures en crise : les apocalyses