Deuxième année de formation : La découverte de la spécificité des transferts dans les groupes

Semestre Toute l'année

Contenu

Première session :


Reprise après coup de la session précédente et éventuellement des éléments de l'année précédente qui font retour .
Au cours de cette première session, les participants de seconde année qui ont déjà une aperception des processus psychiques groupaux, sont confrontés à un double travail : d'une part, participer à l'accueil des nouveaux arrivants et surtout, d'autre part, de commencer à travailler les effets de leur implication personnelle sur le groupe et réciproquement les effets du groupe sur eux-mêmes.
Après une séance de psychodrame psychanalytique du groupe, ils sont invités à travailler l'écart entre leur vécu actuel de deuxième année, les souvenirs qu'ils ont de la première année, et la façon dont ils sont positionnés dans le groupe par les nouveaux arrivants.
Généralement, au cours de cette première session, ils commencent à découvrir les liens entre leur histoire personnelle, les effets du travail de l'année précédente sur leur position praticienne au quotidien.
C'est le moment où les stagiaires commencent à percevoir les effets du travail psychanalytique de groupe sur les environnements institutionnels. Ils peuvent observer ceci à travers les relations qui se créent, l'écart dans les liens entre entre ceux qui étaient présents les années précédentes et les nouveaux arrivants. On insiste beaucoup sur l'évolution de ces liens et la différence de leur position psychique dans le groupe.


Deuxième session :


Reprise après-coup de la session précédente et éventuellement des éléments de l'année précédente qui font retour.
Les participants de deuxième année sont confrontés à travers ce qui leur est renvoyé par les participants de première année et ceux de troisième année à la découverte de nouvelles formes de transfert, notamment ce que la psychanalyse de groupe contemporaine nomme le transfert sur le lien. Ce travail de compréhension du transfert sur le lien débouche généralement sur la reconnaissance de ce que l'on nomme les fonctions phoriques (porte-parole, porte-symptôme, bouc émissaire).


Troisième session :


Reprise après coup de la session précédente,
Les participants de deuxième année, à partir de la mise en évidence des fonctions psychiques qu'ils occupent dans le groupe, à partir de la reconnaissance des attentes des autres et de la confrontation avec ce qu'ils se sentent pouvoir ou vouloir apporter au groupe font l'expérience de la contribution de leur subjectivité à l'organisation psychique de l'ensemble. C'est généralement cette session qu'ils utilisent pour commencer à mettre en travail les héritages, leur parcours, les expériences qui les conduisent vers le choix de leur métier et, ou, le choix de cette formation.


Quatrième session :


Reprise après coup de la session précédente
Les participants de deuxième année, à partir de l'expérience de l'entre-deux, séparation d'avec les stagiaires de première année qui ne continuent pas et séparation d'avec les stagiaires de troisième année, font l'expérience de l'anticipation des modifications psychiques que produisent les départs dans un groupe. Cette anticipation entre souvent en conflit avec une autre qui est celle de se trouver en place de participer à l'animation du groupe de psychodrame l'année suivante. Ils découvrent la fonction du compromis psychique et par là aussi celle de l'émergence des configurations symptomatiques dans les groupes.

Calendrier

56 h de formation par an réparties sur quatre sessions de deux jours (9h00-17h00)