droit-techlaw

Continuité pédagogique et confinement IV

Deux points communs unissent chacune des entités du Pôle Facultaire Sciences Juridiques Politiques et Sociales : le Droit au sens large du terme et les petits effectifs, permettant de privilégier un suivi personnalisé des étudiants.

Le Pôle Facultaire Sciences Juridiques et Sociales de l'UCLy regroupe une faculté, deux instituts, un centre d'études et une Chaire Unesco :

Comme d'autres, la Faculté et les Instituts qui composent le pôle proposent désormais les cours en distanciel via des plateformes comme Moodle, LifeSize, Teams, que les étudiants et enseignants n’ont pas eu de mal à appréhender. La différence notable pour les étudiants réside dans le besoin d'étudier des lectures en amont. En effet, les étudiants doivent lire de la documentation, des ouvrages ainsi que les PowerPoint préparés par les professeurs, les experts des organisations internationales ou enseignants d’universités partenaires avant le début des cours. La discipline imposée par les études en Droit facilite ce travail préparatoire et les étudiants sont friands de ces lectures complémentaires.

La Faculté de Droit

Donner du rythme aux enseignements

Selon les enseignants de la Faculté de Droit, la clé du succès pour réussir ses cours en ligne, est de « donner du rythme ». Pour ce faire, les séances alternent entre cours magistral (où le professeur prend la parole) et classe inversée (où l’étudiant devient l’acteur).

Dans ce dernier cas, c’est à l’étudiant de se familiariser en amont avec le sujet du cours grâce à ses lectures et recherches personnelles. La classe inversée incite chaque étudiant à intervenir plus fréquemment et permet de multiplier les activités : questions/réponses ; cas pratiques qui permettent de vérifier l’acquisition des connaissances, débats entre étudiants ou bien encore jeux de rôle…



Une validation des acquis presque inchangée

L’accompagnement personnalisé, une force maîtresse de la Faculté de Droit de l’UCLy, guide les étudiants sur le chemin de la réussite, tout au long de l’année. Plus encore dans le contexte actuel, les étudiants savent qu’ils peuvent contacter leurs responsables pédagogiques, pour échanger sur leur scolarité mais aussi pour bénéficier d’un accompagnement psychologique.

L’acquisition d’une année est conditionnée par la validation de blocs de compétences ouvrant droit à des crédits ECTS, dans lesquels les enseignements sont évalués en contrôle continu ou lors d’un examen de fin de semestre.

Dans le contexte actuel, les moyennes de contrôle continu seront calculées avec les notes d’ores et déjà obtenues et grâce à l’évaluation de devoirs rendus en ligne. Des épreuves en temps limité seront bientôt organisées à distance, pour les matières sans Travaux Dirigés dans le respect du calendrier initialement prévu.

Des plannings fixés en fonction des fuseaux horaires

L’ouverture internationale, pierre angulaire de la pédagogie de la Faculté de Droit, demande une adaptabilité plus complexe ! En effet, le Master 1 LL.M. in International Business Law ou le Master 2 LL.M. in European and International Trade & investment Law accueillent des étudiants des quatre coins du globe. Il a donc fallu organiser un planning qui tiennent compte des 18 fuseaux horaires (entre le Canada et l’Australie) ! Les emplois du temps sont adaptés afin que les étudiants puissent travailler dans des conditions favorables et que les intervenants majoritairement professionnels (experts d’organisations internationales comme l’OMC ou la Cour Européenne de Justice, avocats, …) puissent également assurer l’enseignement tout en continuant leurs activités professionnelles.

L’Institut des Sciences de la Famille (ISF)

L’Institut des Sciences de la Famille propose des diplômes en formation initiale et continue. Son public est presque autant composé d’étudiants que de professionnels souhaitant se spécialiser dans le domaine social et les questions liées à la famille.

L’équipe pédagogique garde un lien constant avec l’ensemble des apprenants. Priorité est donnée à l’écoute, au conseil et à l’entraide afin d’assurer les enseignements des formations en Conseil Conjugal et Familial, Éducation à la Vie ou Médiation familiale. Ici aussi, ils sont rendus possibles grâce aux outils numériques et à l’implication quotidienne des enseignants, qui ont su adapter leurs cours aux nouveaux canaux de diffusion.

Delphine BABIC, responsable du diplôme Éducation à la vie et des relation internationales de l’ISF déclare « Nous avons trouvé en chacun de nous des forces inédites. S’adapter à une telle situation demande des efforts, du temps, de l’énergie, que nous avons trouvé en nous grâce au soutien entre collègues de l’ISF mais aussi grâce à l’aide des membres du service informatique, de la responsable administration et pilotage des formations ainsi que des membres de CAP’EA. »

ISF cours

Une solidarité renforcée dans chaque groupe de travail

Les situations de confinement de chacun sont extrêmement différentes : certains continuent d’exercer leur métier (soignants, Samu social…), d’autres sont retournés au sein de leur famille, pendant que d’autres encore vivent ces moments seuls. La bienveillance de chacun permet aux étudiants de traverser ces épreuves plus sereinement.

Des initiatives particulières ont vu le jour et montrent que les outils utilisés sont efficaces et pertinents. Par exemple, à défaut de se tenir en tête à tête, les suivis de mémoires se font désormais en visioconférences via LifeSize. Un clic suffit pour tout enregistrer et permettre à chacun d’en retirer la substantifique moelle par la suite.

Une étudiante, ayant bénéficié de conseils avisés pour la rédaction de son mémoire ; a ainsi retranscrit la totalité des échanges, afin de les partager avec l’ensemble de ses camarades.

Elle a remercié les équipes pédagogiques en leur envoyant ces quelques mots : «J’ai réécouté notre entretien de ce matin. Je voulais vous partager mon émotion en entendant vos encouragements, votre posture réconfortante et bienveillante... Les moments vécus actuellement par vous toutes et tous, afin de réorganiser les cours, les cursus, et autres démarches administratives, ne font que rendre votre attention plus précieuse. Je vous remercie très sincèrement d'avoir consacré tout ce temps pour moi. »

Un soutien au cas par cas pour la Formation Continue

La formation continue demande une gestion particulière. Dans ce contexte, la tâche est plus compliquée mais surmontable grâce au soutien du service Formation Continue de l’UCLy. La situation de chaque stagiaire est étudiée au cas par cas. Les tuteurs et responsables pédagogiques sont en relation avec chaque employeur ou OPCO (Opérateur de Compétences) afin de s’adapter au mieux aux contraintes des stagiaires et aux demandes de chacun.

La crise actuelle fait naitre des questions et des échanges entre les apprenants et les enseignants. La résilience est un sujet qui revient souvent et a pu être particulièrement approfondi, tout comme la connaissance de soi et le besoin du lien à l’autre.

L’Institut des Droits de l’Homme de Lyon (IDHL)

L’Institut des Droits de l’Homme de Lyon (IDHL) accueille une grande majorité d’étudiants étrangers qui, sauf exception, sont restés à Lyon à l’annonce du confinement. Seuls quatre étudiants du Master 2 Histoire, Théorie et Pratique des Droits de l’Homme, mention Droit des libertés sont retournés dans leur pays d’origine (Italie, Turquie, Colombie).

Une attention particulière est portée aux étudiants étrangers logeant en cité universitaire. Ils ont notamment bénéficié d’une distribution de produits alimentaires en lien avec le Secours Populaire. Richile MEFOTCHOU MEJIONANG, étudiante en Master 1 Droit international et européen mention Droit des libertés, a écrit ces quelques mots pour remercier l’équipe pédagogique de l’IDHL et le décanat : « Je voudrais, en mon nom et en celui des boursiers promotion 2019, vous remercier une fois de plus pour votre geste en notre faveur. Nous nous sommes répartis les vivres et avons même pu en faire profiter d’autres camarades dans le besoin. »

Poignée de mains IDHL



Le partenariat international avec l’Université de Padoue (Italie) est maintenu. Les étudiants qui travaillent pour l’obtention d’un double diplôme, suivent les cours en distanciel en même temps qu’ils préparent leur mémoire de recherche.

La Chaire UNESCO

Les étudiants de la Chaire Unesco « Mémoire, Cultures et Interculturalité » sont moins touchés par la fermeture actuelle de l’université puisque le Diplôme Universitaire Gestion des conflits, Médiation et Interculturalité se déroule sous forme de séminaires de 2 jours consécutifs par mois. Un premier s’était tenu juste avant le confinement. Le dernier prévu les 8 et 9 juin sera sans doute l’occasion de revenir sur la gestion de la crise en lien avec l’interculturalité.

Chaire UNESCO

Entre temps, les étudiants, majoritairement internationaux, préparent le mémoire qui leur permettra de valider leur diplôme. L’équipe pédagogique de la Chaire UNESCO est en lien constant avec ses 35 étudiants, afin d’évaluer leur plan de travail, les avancées dans leurs recherches et répondre à leurs demandes de conseils bibliographiques.

Seuls sont partis ceux qui devaient reprendre leur activité professionnelle dans leur pays d’origine ou qui démarraient des stages particulièrement intéressants pour leur avenir professionnel (Organisation des États Américains (OEA) à Washington DC ; ONG " Global Initiative for Economic Social and Civil Rights (GI-ESCR) " au Kenya ; contrat avec l'UNICEF de Genève au sein du Bureau des programmes d'urgence (EMOPS) ...). Ils suivent la formation à distance et leur mémoire portera bien évidemment sur leurs acquis durant leurs stages.

****

A venir dans un prochain article : La continuité pédagogique au sein du Pôle "Philosophie et Sciences Humaines".

Découvrez
L’ actu de l’UCLy