14

heures de stage d'observation

91

heures de stage pratique professionnel

595

heures réparties sur deux années

Diplôme d’État de Médiateur Familial

L'Institut des Sciences de la Famille fut un des pionniers dans l'organisation et la mise en place de la formation de médiateur familial.

Sciences Juridiques, Politiques et Sociales

Face à l’augmentation du nombre de divorces et de séparations, il est apparu indispensable d’accompagner les familles dans l’intérêt des enfants qui est celui de conserver des liens avec chacun de leurs deux parents, grâce à son intervention confidentielle et impartiale.

 

Découvrez le
Diplôme d’État de Médiateur Familial

L’Institut des Sciences de la Famille fut un des pionniers dans l’organisation et la mise en place de la formation de médiateur familial. Du Certificat Universitaire au Diplôme d’Etat, la reconnaissance de sa formation universitaire et pluridisciplinaire en signe depuis plus de 27 ans (1992) la qualité et la vitalité.

Objectifs

La médiation familiale s’est imposée progressivement à la société et a été particulièrement consacrée dans les lois du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale, du 26 mai 2004 et du 18 novembre 2016 relative au divorce. En effet, face à l’augmentation du nombre de divorces et de séparations, il est apparu indispensable d’accompagner les familles dans l’intérêt des enfants qui est celui de conserver des liens avec chacun de leurs deux parents, grâce à son intervention confidentielle et impartiale.

Egalement, prenant en compte le vieillissement de la population, le médiateur familial trouve sa place dans l’accompagnement des conflits et des crises familiales au sens large.
Le tiers médiateur familial, accompagne les parents, les membres d’une famille, dans leur recherche des bases d’accords durables et mutuellement acceptables.

Le décret du 2 décembre 2003 portant création du DE de Médiateur Familial, et l’arrêté du 19 mars 2012 consolidé le 23 août 2012, définissent le contenu de l’actuelle formation en élargissant également le champ d’intervention de la médiation familiale. Ainsi la formation dispensée à l’Institut des Sciences de la Famille associe-t-elle enseignants, formateurs, praticiens et étudiants dans l’exploration des nombreux champs d’intervention concernant la famille, et aussi la protection de l’enfance et les liens intergénérationnels.

En plus de la formation initiale Diplôme d’Etat de Médiateur Familial, l’Institut des Sciences de la Famille propose des sessions thématiques intéressant tous les étudiants, les médiateurs, les professionnels du Droit et du psychosocial.

L’Institut des Sciences de la Famille a été agréé par la DRASS Rhône Alpes le 31 Août 2004 pour délivrer le Diplôme d’Etat de Médiateur Familial.

Le diplôme d’Etat de médiateur familial constitue un diplôme de spécialisation professionnelle inscrit au niveau 5 du Répertoire National des Certifications Professionnelles (R.N.C.P.)

L’objectif de cette formation est de permettre au futur médiateur d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de sa fonction.

Pour en savoir plus : Décret n°2003-1166 du 02/12/2003 ; arrêté du 19 mars 2012, consolidé le 23 août 2012 ; circulaire DGCS/SD4A/2012/312 du 15 octobre 2012 ; Solidarité santé-ville n° 2004 /34 du 04/09/04.

Public

Les candidats doivent être titulaires :

  • Soit d’un diplôme national de niveau 5 des formations sociales (diplôme d’assistant social, de conseiller en économie sociale et familiale, d’éducateur spécialisé, d’éducateur de jeunes enfants, certificat d’aptitude aux fonctions d’éducateur technique spécialisé) soit un diplôme de niveau 6 dans les disciplines psychologique, sociologique ou juridique (Licence ou Master)
  • Soit d’un diplôme national de niveau 5 plus trois années d’expérience professionnelle dans le champ de l’accompagnement familial, social, sanitaire, juridique, éducatif ou psychologique.  

 

L’admission du candidat est soumise à:

  • la présentation d’un dossier.
  • un entretien de sélection
ou

Date limite de dépôt de candidature : 30 juin 2020
Le dossier comporte une lettre de motivation, un curriculum vitae présentant de façon détaillée la trajectoire personnelle et professionnelle y compris la formation initiale et continue ainsi que les photocopies de tous les diplômes et documents justifiant que le candidat répond aux conditions d’accès à la formation.Demandes d’allègement :
En conformité avec l’Arrêté du 19 mars 2012 relatif au Diplôme d’Etat de Médiateur Familial, certaines dispenses et allègements dans les unités de formation contributives (droit, sociologie et psychologie) peuvent être demandés aux conditions .
Si le dossier est retenu, le candidat est convoqué à un entretien de sélection, où le candidat doit faire preuve de sa connaissance du chanp professionnel.
Une commission de sélection se réunit pour l’admission définitive du candidat.
Une commission de rattrapage est éventuellement prévue.

Contenu pédagogique

La formation comprend :
– L’acquisition des concepts et des pratiques en médiation familiale
– L’acquisition des apports théoriques fondamentaux : connaissances juridiques, psychologiques, sociologiques
– Une méthodologie d’élaboration du mémoire d’initiation à la recherche

Nous proposons une formation où les apports théoriques et pratiques se nourrissent réciproquement. Cette formation a donc une double composante théorique et pratique.

Contenu théorique

  • Diplôme Universitaire (DU) Familles et sociétés intégrant l’Unité de Formation de Sociologie
  • Droit, Psychologie
  • Analyse du système familial
  • Analyse du système conjugal
  • Processus de médiation et posture du médiateur familial

Des interventions basées sur la pratique

  • Séances d’intégration, d’entretiens et de techniques de médiation
  • Présentation de différents courants de médiation familiale
  • Présentation de médiations spécifiques : pénale, rurale, successorale, vieillissement…
  • Préparation à l’Action d’Information et de Communication (AIC)
  • Ateliers concernant l’élaboration du mémoire
  • Ateliers concernant les stages
  • Stage d’observation (14h)
  • Stage pratique (91h)

Mémoire

Le mémoire sera soutenu au début de la 3è année ou l’année suivante .
La date de soutenance est fixée chaque année début février.

L’attention des étudiants et des employeurs est attirée sur le fait qu’il est nécessaire de prévoir des heures de travail personnel (environ 100 h) pour :

  • Les lectures, reprise des notes des cours.
  • La réalisation et le compte-rendu écrit d’une action d’information et de communication sur la médiation familiale (AIC)
  • La rédaction et la soutenance d’un dossier de pratique professionnelle (DPP).
  • La rédaction et la soutenance d’un mémoire d’initiation à la recherche.

Durée et organisation

La formation se déroule sur un total de 595 h réparties sur deux années de la façon suivante :

Théorie

  • Sur la première année : 280 h : 40 journées.
  • Sur la deuxième année : 210 h : 30 journées.

Pratique

Réparties sur les deux années, 105 h dont :

  • 14 h de stage d’observation dans un lieu de gestion des conflits intrafamiliaux
  • 91 h de stage pratique professionnel auprès d’un médiateur familial titulaire du DEMF

La répartition des heures de stage est fonction de la disponibilité personnelle du stagiaire et de l’organisation du réferent de stage.

  • Prévoir en plus, un accompagnement individualisé de 10 h :
    • 9 h de suivi du mémoire
    • 1 h de soutenance orale blanche

 

Calendrier

1ère année :

15, 16, 17, 18, 29, 30 septembre 2020
1, 2, 13, 14, 15, 16 octobre 2020
17, 18, 19, 20  novembre 2020
1, 2, 3, 4 décembre 2020
12, 13, 14, 15 janvier 2021
2, 3, 4, 5 février 2021
2, 3, 4, 5 mars 2021
27, 28, 29 avril 2021
25, 26, 27, 28 mai 2021

2ème année :

14, 15, 16, 17 septembre 2021
5, 6, 7, 8 octobre 2021
23, 24, 25, 26 novembre 2021
7, 8, 9, 10 décembre 2021
18, 19, 20, 21 janvier 2022
22, 23, 24, 25 février 2022
16, 17, 18 mars 2022
27, 28, 29 avril 2022

Conditions de validation

  • Avoir suivi la totalité du cursus de formation théorique et pratique
  • Avoir réussi trois épreuves réalisées en établissement de formation et à domicile (contrôle continu) :
  1. Une évaluation écrite des connaissances de droit, de psychologie et de sociologie sous forme de contrôle continu. Les épreuves doivent permettre aux enseignants d’évaluer si le stagiaire, futur médiateur, a les outils essentiels pour comprendre le contexte dans lequel il doit créer et maintenir l’espace tiers de médiation familiale dans une culture judiciaire notamment.
  2. L’analyse d’une action d’information et de communication (AIC) par un compte-rendu écrit d’une action d’information et de communication sur la médiation familiale réalisée sur un lieu choisi par le stagiaire en lien avec le référent de stage. L’évaluation porte sur les capacités du candidat à transmettre l’essentiel de la médiation familiale, sur ses capacités relationnelles et de communication.
    La soutenance de l’AIC se fait en 2 étapes :
    1- Publique
    2- Validation Ecrit à l’ISF
  3. La présentation et la soutenance d’un dossier de pratique professionnelle. Dans le cadre de ce stage, l’étudiant suit au moins deux processus de médiation familiale qui seront son principal objet d’étude et d’analyse. Il lui est également demandé de rendre compte de sa participation aux diverses activités du service de médiation familiale.
  • Le dossier de pratique professionnelle comprend un rapport de stage et l’évaluation du stagiaire par le médiateur référent. La soutenance du dossier de stage se réalise à l’ISF devant un formateur et devant le référent professionnel de stage.
  • Avoir présenté et soutenu un mémoire devant un jury organisé par la DRDJSCS (AURA) :

Il s’agit d’un mémoire d’initiation à la recherche dans le champ professionnel. Son objet est centré sur la médiation familiale intégrant la posture de tiers. Ce mémoire est un document de 50 pages. La soutenance est d’une durée de 55 minutes. L’écriture et la soutenance du mémoire sont encadrées par l’Etablissement de formation.

Les + de la formation

Différentes sessions d'approfondissement pluridisciplinaires

Journées thématiques ou scientifiques

Participation à des groupes d'analyse des pratiques professionnelles