Quelles études choisir après le bac ?

Vous êtes en Terminale et vous devez choisir votre orientation post-Bac ? Vous avez sans doute entendu parler de Parcoursup, le sésame pour entrer dans l’enseignement supérieur… Des questions vous assaillent du type : comment ça marche, dans quel ordre remplir ses vœux, comment ne pas rater sa lettre de motivation ? Notre conseillère d’orientation, Marine Moquet, vous délivre ses conseils !

Orientation post-Bac : définir son parcours

Pour postuler en 1ère année à l’université ou dans la majorité des établissements d’enseignement supérieur, la voie à prendre s’appelle Parcoursup. Cette plateforme nationale, unique en son genre, permet aux lycéens (et étudiants de 1ère année en réorientation) de constituer un dossier et de formuler plusieurs vœux pour leurs études post-Bac (alternance comprise).

« Le lycée remplit sa partie, c’est-à-dire les notes et les appréciations. », indique Marine Moquet la conseillère d'orientation de l'UCLy. « Les candidats s’occupent des vœux et des onglets tels que Ma préférence et Activités et centres d’intérêt ainsi que du projet motivé qui correspond à la lettre de motivation. »

Qui est concerné par Parcoursup ?

Tous ceux qui souhaitent s’inscrire en première année de l’enseignement supérieur doivent constituer un dossier et formuler des vœux sur cette plateforme afin d'intégrer une formation dispensant des certifications et diplômes reconnus par l’État. Près de 20 000 cursus différents sont accessibles via Parcousup.

Les publics concernés sont :

  • Les lycéens
  • Les apprentis
  • Les étudiants en 1ère, 2e ou 3e année qui veulent se réorienter

Ne sont donc pas concernés les étudiants qui redoublent et restent dans la même formation, les candidats qui ne souhaitent candidater qu’à des formations d’enseignement supérieur étrangères, les étudiants qui souhaitent reprendre la formation dans laquelle ils étaient inscrits au terme de leur période de césure.

Qui choisit l’affectation et la formation parmi les vœux émis ?

L’algorithme et l’étude de dossier de la part des universités et écoles choisies, déterminent le lieu d’affectation du postulant.

Pour autant, on peut mettre les chances de son côté. Comment ? « Sur Parcoursup, il existe une partie réservée aux engagements. Remplissez vos expériences de bénévolat dans des associations si vous en avez, les expériences type encadrement d’enfants, sur le sport… Tout ce qui vous fait sortir du lot. Ce qui est important c’est de montrer ce qui vous différencie. »

La lettre de motivation ou le projet motivé

« Le projet motivé » est en quelque sorte une lettre de motivation. Surtout ne prenez pas l’exercice à la légère. Bien l’écrire, peut vous ouvrir les portes de LA formation que vous voulez suivre. « Il faut être simple, clair, précis et court car les personnes qui sélectionnent ont peu de temps pour étudier les dossiers. » La conseillère d’orientation ajoute, « Montrez votre motivation, précisez si vous êtes venu visiter l'établissement lors d'une Journée Portes Ouvertes par exemple. Expliquez pourquoi vous choisissez cette formation, même si ce n’est pas celle que vous vouliez en premier. »

Il s’agit aussi de démontrer que vous avez un projet professionnel : « Dites vers quels métiers vous imaginez évoluer. On sait très bien que ça peut changer. Mais montrer que vous faites des liens avec le monde professionnel, c’est témoigner de la maturité de votre réflexion. »

Recherches documentaires et salons étudiants

Comment bien choisir son école ou son université ? Première chose à se demander : quels métiers vous intéressent et comment y parvenir. Commencez par lister vos centres d'intérêts, vos talents mais aussi ce qui vous rebute. Prenez le temps de noter et d’analyser tout ce qu’on dit de vous.

Une fois cette étape effectuée, allez à la pêche à l'information sur la profession de vos rêves et les études qui y mènent. Les recherches documentaires sur les métiers ou les cursus d'études peuvent se faire dans des CIDJ (Centre d'information et documentation jeunesse) ou encore les CIO (Centre d'information et d'orientation), mais également en ligne. Un site web d'une université peut proposer, outre les formations dispensées par l'établissement, des fiches métiers. Par exemple, à l'UCLy, en Droit, de nombreux métiers sont recensés avec notamment des témoignages vidéos.

Autre source d'information : les évènements tels que le Salon de l’Étudiant, ou encore les portes ouvertes d'écoles ou d'universités. Ces journées donnent l'occasion d'échanger avec des enseignants et des étudiants de la filière qui vous intéresse.

Choisir une école ou une université ?

La méthode de travail distingue souvent les écoles des universités. En effet, en université, vous devez faire preuve d’une certaine autonomie et indépendance. Certains cours ne sont pas obligatoires, la durée hebdomadaire de la formation en présentiel est entre 20 et 25 heures. Les modules sont plus théoriques qu’en école, ce qui demande un investissement de l’apprenant, c’est-à-dire être assidu, s’impliquer dans les cours et le travail demandé ainsi qu'apprendre à s’organiser… Pour autant, il existe différents modèles d'université, les publiques et privées. Ces dernières sont souvent à taille humaine, ce qui permet un meilleur suivi des étudiants..

Il est souvent reproché au monde universitaire de n'être pas professionnalisant. Néanmoins, les universités abritent majoritairement aussi des écoles proposant des formations en alternance. À l'UCLy, ses écoles telles que l'ESQESE (Ecole Qualité Sécurité-Santé Environnement), l'ESTBB ( École Supérieure de Biologie, Biochimie, Biotechnologies), l'IFTLM (Institut de Formation de Techniciens de Laboratoire Médical de Lyon) ou encore l'ESDES Business School dispensent des cursus en alternance.

Si malgré tout cette préparation vous vous apercevez en première année d'enseignement supérieur que vous vous êtes trompé de voie, ce n'est pas la fin du monde. C'est en commettant des erreurs que l'on avance. Vous pourrez vous réorienter ensuite.

Les 5 étapes à ne pas rater pour bien s'orienter

  1. Qu’est-ce que je veux faire plus tard ?
  2. Et si j’élargissais le champ des possibles ?
  3. La veille sur le net et le benchmark sont mes amis pour me renseigner sur les formations
  4. Quelle est la réalité du marché de l’emploi ?
  5. Et si j’allais rencontrer des professionnels et même faire un stage ?