Quand neurosciences et discernement se mettent au service de la prise de décision

Le travail et la vie quotidienne convoquent à des choix et à la mise en œuvre régulière de décisions individuelles ou/et collectives. Qu’est-ce qui est à l’œuvre dans ces processus de décision ? Quels sont les mécanismes qui les gouvernent ? Sont-ils modifiables, ajustables ?

Nos modalités de décision sont régies par des mécanismes neuronaux qui permettent le plus souvent une réponse rapide, propice à un ajustement immédiat et très efficace de nos comportements. Mais des choix déterminant à long terme peuvent requérir une vision plus large, une prise de recul que ces mécanismes ne favorisent pas d’emblée. Comment alors privilégier une plus grande conscientisation des facteurs en jeu ? Comment se déterminer de manière rationnelle et holistique au sein d’environnements complexes ?

Une tradition ancienne de plus de 500 ans, issue de l’expérience spirituelle d’Ignace de Loyola, continue à faire ses preuves en ce domaine. Cette pédagogie du discernement aide à intégrer une multiplicité d’influences tout en contribuant à se déterminer avec une plus grande liberté personnelle.

Nous avons cherché à confronter cette méthode à l’éclairage actuel des neurosciences, qui montre les limites de la théorie du choix rationnel issue des sciences économiques. Alors que nous pensons toujours prendre nos décisions en totale liberté, dans une situation d’urgence, une situation d’incertitude ou lorsque nous somme envahis par trop d’informations, nous utilisons inconsciemment des raccourcis mentaux pour trancher. Si ces simplifications sont le plus souvent efficaces, elles peuvent aussi conduire à des erreurs d’appréciation et des décisions erronées. Pour atténuer les effets de ces biais cognitifs sur le processus décisionnel, tout comme ceux des biais émotionnels, il est nécessaire de prendre du recul et de prendre conscience de leur existence. Cela passe par la sollicitation d’un processus réflexif de pensée. Ainsi, faire des choix éclairés, prendre des décisions libres impose de conjuguer raison, intuition et émotions. Dans le discernement selon Saint Ignace, trois paramètres essentiels interviennent de manière originale et accentuée : le temps, la parole et la finalité (ou prise en compte des valeurs).

Le temps : son raccourci est souvent nécessaire dans l’actualité des décideurs. Toutefois, sa prise en compte est incontournable pour permettre une mise en perspective des décisions et leur mise en œuvre articulée. Pas de décision sans concrétisation ! Dans le discernement ignatien, le temps est capté et une prise de recul est introduite à des instants qui ouvrent la possibilité d’une conscientisation des influences. Faire du temps une donnée essentielle de la fiabilité décisionnelle peut permettre de sortir de certains biais et aussi ouvrir à la créativité.

La parole : elle consiste en une nomination rigoureuse des éléments intervenants dans la décision, quelle que soit leur origine : sensations, émotions, pensées, élans… Cette discussion personnelle ou avec d’autres, a pour objectif d’identifier les informations qui permettront au décideur d’évaluer le plus librement possible chacune des options retenues. Elle nécessite de s’appuyer sur une réflexion rationnelle et sur une pensée intuitive accessible par le ressenti. Mettre à jour ce qui nous affecte intérieurement dans les choix possibles permet à la fois d’entendre les dimensions incarnées des différents impacts de chaque décision envisagée, et de débusquer certains biais liés à des automatismes d’attitudes ou de pensée. C’est l’ensemble de la personne qui est investie dans la décision à venir et qui par là même s’unifie.

Enfin, la finalité : le propre du discernement ignatien (et sans doute de quelques autres méthodes d’aide à la décision) est de s’appuyer sur une visée ou finalité extérieure à l’individu, reçue et accueillie par ce dernier. Cette finalité, que nous nommons aussi Tiers ou transcendance dans notre étude (pour Ignace, il s’agit bien sûr du Dieu de Jésus Christ et de son projet de salut pour l’humanité) ne se réfère pas qu’aux valeurs de l’entreprise ou de l’institution dans laquelle le décideur est impliqué. Elle recouvre l’ensemble des orientations de fond, plus ou moins intégrées, que la personne véhicule et qui lui servent de référence pour orienter sa vie. Cette finalité qui dépasse le sujet, est porteuse de vie ; elle est motivante et unifiante. Sa prise en compte, en plus des valeurs professionnelles de la structure dans laquelle officie le décideur, est possible, éclairante et libérante. A la question « quelle est la meilleure décision ? », il faudrait ajouter « pour qui ? ». La décision devra tendre vers un optimum de cohérence non pas uniquement pour le décideur, mais pour l’ensemble du système. C’est dans la référence explicite au Tiers (extériorité de valeurs reconnues) que la liberté individuelle pourra davantage s’exercer en interaction avec les contraintes de l’environnement.

Nous vous convions donc à explorer ces pistes et à croiser les regards des neurosciences et du discernement pour souligner quelques points d’attention et de dépassements possibles dans les modalités de prise de décision.

Claire Brun, Professeur de génétique et neurophysiologie, co-responsable du pôle Biosciences, Technologies et Éthique, Unité de Recherche « Confluence, Sciences et Humanités » de UCLy, responsable pédagogique de formations pour adultes.

Noëlle Favet, religieuse ignatienne, Docteur en biologie moléculaire, membre de l’Unité de Recherche « Confluence, Sciences et Humanités », responsable de formation vie spirituelle et discernement.

Une rencontre pour en savoir plus :

Retrouvez-nous lors du prochain RDV UCLy Expert le 10/12/2020 sur le thème :
Prise de décision : quand neurosciences et discernement se mettent au service de votre management 

Discerner pour décider executive management stratégie entreprise

Cette session vise à acquérir une démarche permettant de prendre des décisions professionnelles éclairées à partir des connaissances en neurosciences et de la pratique ignatienne

Unité de Recherche CONFLUENCE Sciences & Humanités Confluence Rhône

La recherche scientifique à l’UCLy est devenue une priorité qui s’est traduite par la création de cette Unité de Recherche

 

Retrouvez UCLy Expert sur les réseaux sociaux

logo twitter ucly expertlogo linkedin ucly expert