accueillir un apprenti

Tenir les promesses de l'apprentissage

On prête volontiers aux formations en alternance de multiples vertus pour les jeunes formés. Qu’en est-il pour les entreprises ?

On prête volontiers aux formations en alternance de multiples vertus pour les jeunes formés. Qu’en est-il pour les entreprises ? Le Plan de relance de l’Etat favorise l’embauche d’alternants, permettant aux entreprises de mettre en œuvre une GRH plus pérenne. Néanmoins, pour remplir toutes les promesses de ce dispositif, ce soutien financier ne permet pas de faire l’économie de la préparation de l’accueil de ces « salariés en formation ».

Feux verts pour l’embauche d’apprentis

Attendue par l’ensemble des acteurs de l’apprentissage, le Premier Ministre annonçait le 15 mars dernier la prolongation de la prime à l’embauche d’un alternant au 31 décembre 2021. Elle s’élève à 5000 € pour l’embauche d’un alternant mineur, et à 8 000 € pour l’embauche d’un alternant de plus de 18 ans. Somme non négligeable puisqu’elle couvre une partie du salaire annuel d’un alternant. Reprenant à l’identique les conditions d’octroi évoquées dans le Plan de relance (lire notre article), cette prime exceptionnelle « concerne toutes les entreprises quelle que soit leur taille et quel que soit le niveau des jeunes embauchés » rappelle Jean Castex.  Cette aide s’applique aux contrats d’apprentissage et aux contrats de professionnalisation et englobe tous les niveaux de formation.

Cette annonce offre à chacun (les jeunes, les entreprises et les OF) la possibilité de se projeter à la rentrée avec plus de visibilité.

Par ailleurs, les campagnes de vaccination permettent, elles aussi, d’envisager un avenir plus stable, cessant les « stop and go » qui fragilisent l’économie. Le rebond économique post-Covid sera-t-il au rendez-vous ? Des indicateurs venus des Etats-Unis ou d’Asie vont dans ce sens. En France, l’été dernier correspondant à la fin du premier confinement, fut marqué par une reprise forte selon une étude du Boston Consulting Group. Plusieurs secteurs d’activité anticipent donc pour la fin 2021 un besoin important en matières premières et ressources humaines.

Finalement, l’embauche d’alternants se révèle être la solution correspondant aux besoins encore incertains des employeurs s’engageant alors sur un laps de temps limité et à moindre coût.

Pérenniser ses recrutements

Au-delà des mesures fiscales et financières en faveur de l’apprentissage, former un jeune à un métier, lui transmettre des gestes, des techniques, des outils, une culture professionnelle, un savoir être sont autant d’atouts qui lui permettront de convaincre de futurs employeurs et de s’insérer plus facilement sur le marché de l’emploi.

Aujourd’hui plus qu’hier, accompagner les jeunes vers l’emploi est un enjeu majeur de notre société.  Et les chiffres de l’alternance sont significatifs : 61% des apprentis en emploi à l’issue de leur formation sont en emploi durable en Région Auvergne-Rhône-Alpes rapporte ViaCompétences d’après l’étude IPA menée par le Ministère de l’Education nationale. Cela représente + 4 points cette année ; + 8 points en 3 ans.  Plus encore, selon la même étude, 46% des apprentis en 2020 ont été recrutés dans l’entreprise de leur apprentissage. Preuve que l’alternance apporte une réponse aux besoins RH des entreprises et s’avère être un moyen efficace de fidéliser de futurs salariés.

Accueillir la «perle rare »

Coût salarial minoré, sécurisation des recrutements, action citoyenne, fidélisation des salariés ... autant d’avantages liés à l’alternance. Même si cette liste n’est pas exhaustive et pourrait aisément être complétée au profit de l’entreprise, les acteurs de l’apprentissage savent bien que ce dispositif n’est pas un long fleuve tranquille.

recrutement-cv

Tout d’abord, il s’agit de recruter la perle rare : un jeune qui n’a pas d’expérience professionnelle, qui ne connaît pas le métier mais qui saura développer tout son potentiel, s’intégrer et adhérer à la culture de l’entreprise, monter en compétences rapidement pour être opérationnel. Comment réussir ce pari ? Et quelles sont les étapes de recrutement d’un apprenti ? Ensuite, il faut adapter ses missions à son rythme d’alternance et à la progression au sein de son école. Car l’apprenti est un salarié à temps partiel dans l’entreprise. Quel accompagnement peut-on attendre des écoles ? Parallèlement, il est nécessaire d’identifier au sein de sa structure une personne, un maître d’apprentissage ou un tuteur selon le type de contrat, capable à la fois de former le jeune, le faire évoluer professionnellement et de poursuivre ses propres missions. Alors comment manager un collaborateur en formation ? Quelle posture adopter ?

Pour que ce pari soit gagnant, considérons la phase d’intégration d’un apprenti comme déterminante dans la suite de la relation. Tenir les promesses de l’apprentissage, c’est possible, sous réserve d’anticipation.

Pour répondre de façon opérationnelle à ces préoccupations, nous vous invitons à participer à notre RDV UCLy Expert du 20 mai prochain. Différents acteurs de l’alternance (RH, manager maître d’apprentissage, alternant, écoles) seront réunis pour croiser leurs regards et livrer leurs clés de réussite de l’intégration d’un apprenti.

Sources 

Prolongation des aides du plan « 1 jeune, 1 solution » Conférence du dialogue social, lundi 15 mars 2021

Les principaux indicateurs de conjoncture économique Article CEFEF, point sur les conséquences de la crise sanitaire et les évolutions des prévisions économiques, avril 2021

Baromètre de la reprise économique Etude du Boston Consulting Group, juillet 2020 

Chiffres clés 2020 sur l'insertion professionnelle des apprentis en Auvergne-Rhône-Alpes,
Article ViaCompétences d’après l’enquête IPA menée par le Ministère de l’Education nationale

Découvrez notre plateforme UCLy Expert dédiée aux professionnels et aux entreprises

Rejoignez la communauté UCLy Expert

logo facebook ucly expertlogo twitter ucly expertlogo linkedin ucly expert

Abonnez-vous à la newsletter d'actus

Retrouvez l'ensemble des services proposés aux professionnels et aux entreprises