[Prolongation] Revue CONFLUENCE : Sciences & Humanités : Appel à contribution "COVID et vulnérabilités"

Revue CONFLUENCE : Sciences & Humanités - La revue de l'Unité de recherche de l'UCLy

du vendredi 12 février 2021 à 00h00

au vendredi 23 avril 2021 à 00h00

Contact

Secrétariat de rédaction de la revue


revueconfluence@univ-catholyon.fr

La crise liée au SARS-CoV2 agit comme un révélateur de la fragilité de nos équilibres – physiques, psychiques, sociaux, politiques, économiques, sociétaux et environnementaux. La Revue CONFLUENCE : Sciences & Humanités invite chercheuses et chercheurs de champs disciplinaires diversifiés à soumettre un article original qui paraîtra en avril 2022. Il questionnera les formes variées des vulnérabilités mises en lumière par la crise sanitaire. Celle-ci se prolonge et exacerbe la vulnérabilité, telle une donnée intrinsèque au sujet, au vivant. Pourront être abordés le contexte de cette crise, les manières dont elle est perçue et vécue, ses effets et les représentations qui la sous-tendent.

Logo revue confluence

Les articles sont à soumettre en ligne à revueconfluence@univ-catholyon.fr  au plus tard pour le 11 avril 2021. Ils devront respecter la politique éditoriale, la charte éthique et les consignes aux auteurs de la revue.

La Revue CONFLUENCE : Sciences et Humanité

Portée par l’Unité de Recherche de l’UCLy, cette revue est à la confluence des sciences du vivant et des sciences humaines et sociales. La diversité des disciplines et des unités d’appartenance des membres de ses comités reflète son ambition pluridisciplinaire et internationale. Elle s'attache à explorer des objets scientifiques singuliers en valorisant des regards croisés.

Modalités de soumission et d’évaluation :

Les propositions d’articles, jusqu’à 40 000 signes, peuvent être rédigées en français, en en anglais ou dans une langue parmi les suivantes : espagnol, italien ou allemand. Elles peuvent émaner de différentes disciplines scientifiques (sciences du vivant et de l’environnement, sciences humaines et sociales, etc.).

Elles seront évaluées en double aveugle selon la procédure indiquée sur le site de la revue, ainsi que les règles concernant l’intégrité scientifique de la revue, des évaluateurs et des auteurs.

Consignes aux auteurs

Argumentaire :

Au-delà des incertitudes et des bouleversements dans lesquels la pandémie plonge nos sociétés, la crise liée au SARS-CoV2 agit comme un révélateur. Elle vient en particulier mettre en lumière la fragilité de nos équilibres – physiques, psychiques, sociaux, politiques, économiques, sociétaux et environnementaux. Elle exacerbe la vulnérabilité comme une donnée intrinsèque au vivant et nécessite de ce fait d’être questionnée à partir de champs disciplinaires représentatifs des sciences du vivant comme des sciences de l’homme et des sciences sociales.

Le contexte planétaire de la pandémie toujours à l’œuvre nous amène ainsi à faire l’expérience du trouble, de l’hébétude du monde scientifique et de l’imprévisibilité des champs économiques et politiques à l’échelle planétaire. Il constitue à cet égard une véritable mise à l’épreuve de nos représentations et vient bouleverser notre rapport au monde, nous rappelant que l’homme n’est pas « maître et possesseur de la nature ». Le monde n’est plus seulement complexe, il se révèle incertain voire inquiétant et ne permet plus aux individus, quelle que soit l’échelle considérée, de se projeter à l’identique dans un avenir proche et familier. 

Ainsi, les contributions se pencheront sur les formes variées des vulnérabilités mises en lumière par la crise sanitaire. Elles penseront non seulement les différentes dimensions de cette crise sans précédent, (à savoir ses contextes, ses vécus, ses représentations et ses effets), mais également ses moments inédits (confinement, déconfinement, couvre-feu, première et deuxième vague, etc.). Dans cette perspective, nous proposons de dépasser le thème initial de la vulnérabilité comme objet d’étude afin de considérer et d’articuler cette notion qui réfère à la condition humaine et plus généralement à tout vivant, à l’aune de contextes spécifiques permettant à différents champs disciplinaires d’élaborer une véritable pensée de la vulnérabilité dans ses différentes dimensions.

Que nous dit cette crise majeure du sujet et de son rapport au monde ? Quelles conceptions du vivant et de l'homme, dans ses dimensions à la fois biologique, symbolique et sociale sont ici à questionner ? En quoi le contexte actuel vient-il interroger le fonctionnement de nos organisations et institutions ? Quels changements un tel contexte occasionne-t-il dans le paradigme humaniste, ancien et contemporain?

Le premier numéro de la Revue CONFLUENCE : Sciences & Humanités s’articulera autour des axes suivants :

  • Le contexte et en particulier les facteurs épidémiologiques et biologiques expliquant l'émergence de la pandémie. 
  • Les vécus de la crise (alerte, confinement, déconfinement, mesures sanitaires...) : les inégalités mises à jour, ses expressions en termes juridiques, son rôle de révélateur voire de catalyseur des vulnérabilités écologiques et économiques, les phénomènes de précarisation mais aussi les dynamiques de créativité, de résistance et de résilience, ainsi que les jeux interprétatifs auxquels elle donne lieu. 
  • Les effets à court et moyen terme dans les rapports entre l’homme et le vivant : l’impact environnemental, les changements des modes de vie, les innovations ou régressions - qu’elles soient scientifiques, techniques, organisationnelles, économiques, politiques, juridiques, lexicales, religieuses, existentielles, éthiques, etc. Plusieurs échelles peuvent être envisagées : locales, nationales, transnationales.
  • Les représentations de la maladie, plus largement de l’homme, des sociétés voire « du monde », sous-tendues par des imaginaires, des valeurs et des croyances. Quelle mémoire collective des épidémies s'exprime dans les traditions littéraire, biblique, scientifique ? 

Coordinatrices du dossier :

  • Christine Bouvier-Müh, Maîtresse de conférences en Philosophie, UR CONFLUENCE Sciences et Humanités, UCLy
  • Valérie Aubourg, Professeure en Anthropologie, UR CONFLUENCE Sciences et Humanités, UCLy

Retrouvez aussi

Revue CONFLUENCE

Revue scientifique de l’Unité de Recherche  de l’UCLy (en voie de référencement)

Présentation de l'Unité de recherche Confluence Rhône

La recherche scientifique à l’UCLy est devenue une priorité qui s’est traduite par la création de cette Unité de Recherche