Expérimentations horticoles et hybridations monstrueuses dans le roman de la décadence

Mardi 5 novembre : Prochaine rencontre de l'équipe de recherche Humanisme menée par Aude Jeannerod

Lettres modernes

mis à jour le 7 janvier 2020
UCLy

Mardi 5 novembre

Prochaine rencontre de l’équipe de recherche Humanisme menée par Aude Jeannerod

Expérimentation horticoles - illustration fleur - XIXe

À la fin du XIXe et au début du XXe siècle, les progrès de l’horticulture, qui multiplie les hybridations végétales, influencent la production romanesque. Chez J.-K. Huysmans (À rebours, 1884) et Camille Lemonnier (Le Possédé, 1890), les rêves des personnages intègrent des créatures hybrides, mais la femme-fleur tourne bien vite à la plante carnivore et le fantasme au cauchemar. Chez Gustav Meyrink (Les Plantes du Dr Cinderella, 1905) et Maurice Renard (Le Docteur Lerne, 1908), des savants fous mettent l’homme en danger par la création d’êtres mi-animaux mi-végétaux. L’imaginaire décadent présente ainsi les expérimentations botaniques et horticoles comme des transgressions par lesquelles l’humanité se met elle-même en péril.

  • Date(s) : le 5 novembre 2019 à 17h-19h
  • Lieu(x) : Campus Carnot

Découvrez
L’ actu de l’UCLy