"Droits de l'homme" et "obligations envers l'être humain" (S.Weil) - Métaphysique et politique de la diversité humaine

Revue THÉOPHILYON

Résumé : Participant juste avant sa mort à Londres en 1943, aux projets de nouvelle constitution envisagés pour l'après guerre par la France libre, S.Weil proposait de fonder ce texte, non sur une nouvelle déclaration des « droits », mais sur une déclaration des « obligations envers l'être humain ». C'était pour elle la seule manière radicale d'échapper, d'une part à l'individualisme latent dans la déclaration des droits de 1789, d'autre part à l'absolutisation totalitaire du « nous » collectif qui en a été l'alternative. Ces dangers étant encore ceux du XXI e s., une telle réflexion reste précieuse pour fonder la dignité humaine sur le désir du Bien présent en chaque homme, dans lequel S.Weil voyait un rapport implicite à la transcendance divine. Summary : « Human rights » and «obligations towards human beings» in the work of S. Weil Participating in London in 1943, just prior to her death, in the project of a new post-war constitution for free France, S. Weil proposed establishing the text not upon a new declaration of rights, but upon a declaration of obligations to the human being. It was for her the only radical way to escape from not only the latent individualism of the declaration of rights of 1789, but also from the totalitarian absolutism of the collective us which was its alternative. As these dangers are still present in the 21st century, this consideration is precious in establishing human dignity upon the desire for Good which is present in each man, in which S. Weil saw an implicit correspondence with divine transcendence.

  • Dates
    Paru le 15 novembre 2008
  • Auteur(s)
    Emmanuel Gabellieri
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome XIII-2 - La dignité en ses discours