La liberté de conscience

Histoire d'une notion et d'un droit

le mardi 25 février 2020 à 18h15

Lieu de l'événement

Contact

Secrétariat

04 72 32 50 63
theo.event@univ-catholyon.fr

Table ronde à l'occasion de la parution du livre de Dominique Avon "La liberté de conscience : Histoire d'une notion et d'un droit".

Autour de :

Dominique Avon

Avec :

  • Mathilde PHILIP-GAY, professeure de droit à Lyon 3
  • Daniel MOULINET, professeur d'histoire à l'UCLy
  • Jean-Marie GUEULLETTE, professeur de théologie morale à l'UCLy

Vente et dédicace d'ouvrages de Dominique Avon à l'issue de l'événement.

Amphi A. Mérieux (A025) | Campus St Paul

Entrée libre

Contexte

Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, la liberté de conscience a été conçue, en latin et dans une poignée de langues européennes, comme une possibilité de croire, de changer de croyance ou de ne pas en avoir. Elle a ainsi reçu une acception distincte de celle de la liberté religieuse ou de la liberté de religion.

Lors de son inscription dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée sans vote négatif par l’assemblée générale des Nations Unies en décembre 1948, ce droit individuel a néanmoins suscité des réserves ou oppositions qui ont empêché sa déclinaison constitutionnelle par des États membres. Une génération plus tard, la contestation de la liberté de conscience s’est trouvée renforcée au nom de la reconnaissance de sensibilités culturelles différenciées, au nom d’une lutte contre l’apostasie – parfois associée au blasphème ou à l’insulte contre des religions –, ou au nom de la défense de l’unité d’un corps.

L'auteur

Directeur d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE, PSL), chaire « Islam sunnite »,
Dominique Avon est historien contemporanéiste. Il a enseigné en France (Montpellier, Le Mans, Paris) et à l’étranger (Égypte, Liban, États-Unis). Membre du GSRL (Groupe sociétés, religions, laïcités) et directeur de l’IISMM (Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman), il est l’auteur ou le coauteur d’une vingtaine d’ouvrages.

Portrait Dominique Avon