Cinémardi : Le Sorelle Macaluso de Emma Dante

5ème séance sur les 7 prévues, un mardi par mois jusqu’au mois de juin
Ouvert à tous (salariés et étudiants de l’UCLy ou personnes extérieures à notre université)

le mardi 01 mars 2022 à 18h15

Lieu de l'événement

Campus Carnot 23 place Carnot - 69002 Lyon

Contact

Mission Culture
culture@univ-catholyon.fr


Projection du film Le Sorelle Macaluso de Emma Dante proposée par la Mission culture en partenariat avec l’Institut Culturel Italien.

Le film est diffusé en langue originale (italien), sous-titré en français.

Cette proposition est ouverte au public, n’hésitez pas à inviter vos amis à vous accompagner !

Entrée libre

Passe vaccinal obligatoire   

Où ? Amphi K001, rez-de-chaussée du campus Carnot.

Inscription

Réservation obligatoire à l’adresse suivante : secretariat.iiclyon@esteri.it en précisant votre NOM et Prénom et ceux des personnes vous accompagnant.  

Synopsis du film

Le Sorelle Macaluso (The Macaluso Sisters) de Emma Dante

Un drame de 94 minutes, réalisé en Italie en 2020, avec Anita Pomario, Eleonora De Luca et Donatella Finocchiaro. Le film raconte l'enfance, l'âge adulte et la vieillesse de cinq sœurs nées et élevées dans un appartement au dernier étage d'un immeuble de la banlieue de Palerme. Une maison qui porte les signes du temps qui passe comme ceux qui y ont grandi et ceux qui y vivent encore. L'histoire de cinq femmes, d'une famille, de celles qui partent, de celles qui restent et de celles qui résistent.

Comme l'a écrit le journaliste de cinéma Hubert Heyrendt lors de la présentation du film à La Mostra de Venise "Le sorelle Macaluso est un film merveilleux, très italien dans cette explosion de vie et de sentiments exacerbés jetés à l’écran, et pourtant ne verse jamais dans un sentimentalisme de pacotille. Emma Dante impressionne au contraire par sa pudeur et par sa capacité à faire naître en nous des émotions profondes. Notamment sur le temps qui passe, sur les rêves auxquels il faut renoncer…

Au sortir de la salle, difficile de retenir ses larmes face à l’existence banale et tragique de ces destins brisés, de ces cousines italiennes qui font vibrer en nous une corde sensible universelle, celle de l’humanité partagée."