Témoignage : Laura, étudiante Master MEEF Lettres

" A quoi bon savoir, si ce n'est pas pour transmettre ? "

Publié le 15 février 2017 Mis à jour le 21 février 2017

Actuellement étudiante en Master MEEF Lettres modernes, Laura revient sur les raisons qui ont motivé son choix de formation.

Le français et plus généralement les Lettres ont été pour moi un éveil à la culture, à la réflexion sur le monde. Avant d'entamer ma licence à Lyon, je ne m'intéressais que peu à la littérature, quoi qu'ayant toujours aimé lire et écrire. Sortie de la filière ES, j'ai découvert et postulé à la licence de l'Université Catholique à Lyon sur le site inscription post-bac. Mon parcours mineure " Métiers de l'enseignement " que j'ai suivi trois ans durant a certainement influencé mon choix de master, j'ai en effet eu l'occasion d'être sensibilisée aux grandes problématiques de l'enseignement actuel et eu la chance d'effectuer de nombreux stages en établissement. Toutefois, il me semble que c'est avant tout les découvertes et coups de cœur littéraires et artistiques ainsi que la qualité de nos enseignements qui m'ont donné l'envie d'entrer dans l'aventure ( parce que l'année de préparation au CAPES est une aventure) du master MEEF. Grâce au parcours culturel offert en licence qui est selon moi un des principaux atouts de cette formation et qui nous a permis de nous rendre régulièrement au théâtre, à l'Opéra, à l'Auditorium mais aussi au cinéma et à des rencontres littéraires, j'ai développé une sensibilité esthétique et une réelle curiosité, un appétit vorace pour le milieu artistique et culturel qui, à Lyon, est particulièrement développé.
C'est donc naturellement et dans le prolongement de ma formation de licence, que j'ai choisi le master de l'Université Catholique de Lyon. L'enseignement des lettres, selon moi, est un moyen de prolonger et de faire perdurer la culture, en en donnant le goût aux générations suivantes, en participant à l'éveil des jeunes à la découverte de leur propre sensibilité. A quoi bon savoir, si ce n'est pas pour transmettre ? Il me semble que c'est pour cette raison que j'ai choisi de me diriger vers l'enseignement.
Le master de l'Université Catholique de Lyon dispose pour cela d'un grand nombre d'atouts qui permettent, au sein d'une année parfois difficile moralement puisqu'il s'agit de la préparation d'un concours, de se sentir confiant. En effet, il s'agit avant tout d'évoquer la grande bienveillance de l'ensemble de l'équipe du Master, à qui il est toujours possible de parler et d'émettre ses doutes ou ses suggestions vis-à-vis des cours. Les effectifs réduits ( une dizaine d'étudiants) permettent un suivi individuel de la part des professeurs tout en insufflant une dynamique de groupe, un travail efficace et une progression rapide au niveau méthodologique. En effet, les nombreux concours blancs qui ont lieu une fois par mois permettent une excellente préparation aux épreuves, dans la mesure où les enseignants sont extrêmement minutieux dans leurs corrections et dans leurs remarques permettant de rectifier et de comprendre nos erreurs.
Contrairement à un grand nombre de formations, les étudiants sont sollicités constamment pour donner leur avis vis-à-vis des enseignements qu'ils reçoivent, montrant un désir constant de la part de l'équipe du master d'améliorer la formation et de faire en sorte que chacun trouve sa place et dispose des plus grandes chances de réussite possible.
Pour toutes ces raisons, je suis conquise par la formation qui renforce ma volonté d'enseigner et je conseille vivement le master MEEF de l'Université Catholique.