Une offre de formations en constante évolution à la Faculté de Droit de l’UCLy

Interview de Michel CANNARSA

Depuis 1875, l’UCLy et sa Faculté de Droit évoluent sur les plans pédagogique et structurel afin de répondre aux besoins de ses étudiants et apprenants ainsi qu’aux réalités qui les entourent. Face aux enjeux universitaires, à ceux du monde professionnel, de la société du XXIe siècle et plus particulièrement de cette période pandémique, la Faculté de Droit poursuit son développement en matière de formations en s’appuyant sur trois piliers : l’excellence, l’innovation et l’ambition.

Rencontre avec le Doyen du Pôle facultaire en Sciences Juridiques, Politiques et Sociales et Directeur de la Faculté de Droit de l’UCLy, Michel CANNARSA.

Quelles évolutions ont marqué la Faculté de Droit ces dernières années ?

Tout d’abord, la croissance des effectifs a été assez importante tant du côté des étudiants que des équipes internes (enseignants, enseignants-chercheurs et personnels administratifs).

Si nous prenons les effectifs d’il y a 25 ans, le nombre de nos étudiants aujourd’hui a été multiplié par 30. Notre offre de formations a donc naturellement évolué au gré de la croissance des promotions.

En cinq ans, le nombre d’étudiants en 1ère année de Droit a doublé. En septembre dernier, nous avons accueilli 500 nouveaux étudiants en L1, après avoir reçu plus de 7000 candidatures. Au total, la Faculté de Droit comptait à la rentrée dernière 1500 étudiantes et étudiants, toutes formations confondues. Au niveau du Pôle Facultaire Sciences Juridiques, Politiques et Sociales comprenant, outre la Faculté de Droit, l’Institut Société et Famille, l’Institut des Droits de l’Homme de Lyon et la Chaire UNESCO « Mémoire, cultures et interculturalité », nous comptons près de 1800 apprenants.

Cette évolution est venue notamment de l’ouverture de nouveaux parcours, comme par exemple des doubles-diplômes (dès la première année de Licence), notamment certains tournés vers l’international. Ces nouveaux parcours ont tous pu s’appuyer sur l’expertise et le modèle reconnus de la Faculté de Droit en matière d’encadrement et de suivi personnalisé de nos étudiants. Qu’il soit permis ici de vanter les compétences et le travail admirable de nos équipes.  

Dans l’ensemble, l’internationalisation de nos activités et le développement de la recherche figurent indéniablement parmi les évolutions significatives de ces dernières années.

Comment la Faculté s’est-elle adaptée à la Covid ?

Au début de la crise sanitaire, en mars 2020, nous n’avions pas encore de cours en ligne, même si nous utilisions déjà la plateforme Moodle, alors que toutes nos activités sur site devaient basculer à distance. A l’instar d’autres unités de l’UCLy, nous nous sommes rapidement adaptés en proposant les enseignements en visioconférence. Cette première expérience, très mobilisatrice, a été concluante. Soulignons toutefois que les étudiants avaient alors pratiquement réalisé leur année universitaire in situ et avaient donc acquis des réflexes et des méthodes de travail.

Nous avons donc gagné en expertise pour gérer les basculements répétés du présentiel au distanciel. Tout le monde a pris le réflexe des cours en visioconférence, même si nous avons pris également conscience de la nécessité de penser le plus en amont possible le e-learning.

Nous demeurons de même convaincus que l’expérience pandémique nous aide à imaginer des pédagogies qui amélioreront « l’avant Covid ».

Quelles nouvelles formations en droit ouvriront à la rentrée 2022 ?

La Faculté de Droit va voir, pour la rentrée de septembre 2022, son offre d’enseignement enrichie de sept nouvelles formations, sous conventionnement avec l’Université Lumière Lyon 2 ou l’Université Savoie Mont Blanc pour le campus d’Annecy. Celles de premier cycle sont :

  • La Licence de Droit, avec un parcours Europe & International, dirigé par Louis-Daniel MUKA TSHIBENDE, Directeur adjoint en charge de l’international à la Faculté de Droit.
  • Le double-diplôme Licence de Droit / LL.B. of Law (Bachelor of Laws) en collaboration avec nos partenaires de la City University London. Ce cursus permet d'étudier le droit français et le droit anglais en faisant notamment une 3ème année à Londres, auprès de l’université partenaire.
  • Un double-diplôme, disponible sur les sites de Lyon et d’Annecy, Licence de Droit couplée à un Diplôme Universitaire Droit de l’Entreprise, dirigé par Tristan GIRARD-GAYMARD. Dès la première année, les étudiants approfondissent les aspects liés à la vie de l’entreprise (droit commercial, droit des sociétés, droit patrimonial des affaires, droit de la concurrence…)
  • Un nouveau Diplôme Universitaire sur le campus d’Annecy : Droit international et transfrontalier franco-suisse, dirigé par Louis BERTIER. Il est fait sur-mesure pour la Haute-Savoie et les étudiants du site Annécien.
  • La Préparation D1, réalisée en partenariat avec l’établissement Sainte-Marie à Lyon. Il s’agit d’une classe préparatoire au concours de l’ENS Rennes (droit, économie, management).

Au niveau Master,deux nouveaux parcours à la Faculté de Droit complètent notre offre sur Lyon :

D’autres formations, en lien avec les sciences juridiques et politiques, vont aussi voir le jour dans les entités de formation du Pôle facultaire comme par exemple à l’Institut des Droits de l’Homme de Lyon (IDHL) avec un Master 2 Human Rights Diplomacy.

Pourquoi tourner entre autres les nouvelles formations vers le digital, le droit international ou encore le juridique en entreprise ?


Notre objectif et notre responsabilité sont de donner à nos étudiants le plus d’outils et de compétences possibles, afin de mener une carrière correspondant à leurs ambitions mais aussi pour leur permettre d’évoluer dans une société en constante mutation.
Les études en droit européen et international, partiellement en anglais, leur donnent des atouts de compréhension de la réalité des relations juridiques et d’affaires dans le monde contemporain et leur permettent d’envisager des carrières au-delà des frontières nationales.
   
Le digital ajoute une pierre à l’édifice. L’économie numérique et la présence croissante des technologies dans la société rendent nécessaire la compréhension de ces phénomènes par les juristes.  Les opportunités professionnelles dans les domaines liés à ces questions sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses. Nous veillons en outre à aborder ces questions en ayant à l’esprit le discernement nécessaire et les compétences humaines indispensables à leur accompagnement harmonieux.

Sur le long terme, que souhaiteriez-vous voir évoluer tant sur la pédagogie que pour la Faculté de Droit ?

Chaque année, à l’UCLy, nous faisons évoluer la pédagogie en lien avec les grands enjeux juridiques et sociétaux de demain. C’est l’un des éléments qui nous distingue d’autres établissements.

Avec les confinements, nous avons dû accélérer notre réflexion sur un certain nombre d’ajustements. Nous avons actuellement des ateliers pédagogiques réguliers animés par la Directrice adjointe en charge des questions académiques, Carole PETIT. Le point d’évolution des prochaines années portera notamment sur l’utilisation des outils technologiques afin d’améliorer notre pédagogie. Le mouvement est enclenché et devrait donc se poursuivre, tout en restant fidèle au modèle pédagogique de l’UCLy.

De plus, tout en continuant à former des juristes dans leur raisonnement et leur méthodologie, nous avons à cœur de les pré-professionnaliser en leur proposant de se spécialiser dans certains domaines, et en développant des formations en alternance. A cet égard, depuis quelques années, nous avons mis en place, avec l’Ordre des Avocats, des cliniques de prospective juridique, encadrées par Marjolaine MONOT-FOULETIER, où l’on réfléchit sur des cas d’anticipation (nouvelles technologies, robotisation etc.). Nous souhaitons développer ces interactions entre le monde de l’entreprise, la société, et nos étudiants, nos enseignants-chercheurs ainsi que les professionnels du droit. L’idée est de croiser nos différents axes stratégiques : expertise pédagogique, international, digital et professionnalisation.

En termes d’effectifs en Licence, nous sommes arrivés à un nombre d’étudiants qui optimise notre modèle pédagogique. Dans les deux ans à venir, nous allons stabiliser ce plateau afin de le consolider. Nous sommes en train de développer le cycle Master, et nous souhaitons développer également le cycle Doctoral. Cette évolution prendra bien évidemment quelques années mais nous disposons d’équipes dévouées et expertes, d’une pédagogie innovante et de l’appui de partenaires, institutionnels comme professionnels, qui accompagneront le développement de la Faculté de Droit.

Dans le contexte digital qui est le nôtre, nous réfléchissons à développer prochainement des formations de Licence et Master entièrement en ligne. Nous les concevrons pour un public national et international. D’ailleurs cette d’année, pour la première fois, nous avons lancé une formation en ligne sur les questions à la croisée des chemins entre le droit et les nouvelles technologies, en Europe et à l’international. Cette formation e-learning dispensée en anglais, LLM Digital Law and Technology, dirigée par Pascale VOGEL a connu dès son lancement un beau succès auprès d’un public international de professionnels chevronnés. Ce qui nous donne des idées pour d’autres formations de ce type, par exemple en matière environnementale (dans la continuité de notre diplôme universitaire en Droit du Climat et du Développement Durable), ou encore de compliance…

En savoir plus

Faculté de Droit amphi rempli d'étudiants

Fondée en 1875, la Faculté de Droit a pour vocation de former des juristes de qualité (avocats, notaires, magistrats, juristes d’entreprise…) mais aussi critiques, qui seront les acteurs du développement de notre société.

Nos formations 3 étudiantes en amphi

Découvrez les formations de la Faculté de Droit de l’UCLy

Découvrez
L’ actu de l’UCLy