Gagnant du concours ELSA negotiation

Deux étudiants de notre Faculté de Droit vainqueurs du prestigieux Concours « ELSA Negotiation Competition » 2020

La Faculté de Droit de l’UCLy est heureuse de compter, parmi ses étudiants, les deux vainqueurs de l'édition 2020 du concours « ELSA Negotiation Competition ». Martin VOISIN et Timothée HAYS, actuellement étudiants en troisième année du double diplôme Licence de Droit & Bachelor of Civil Law dans notre université partenaire à Maynooth (Irlande), ont accepté de partager avec nous cette expérience unique.

En quoi consiste le concours « ELSA Negotiation Competition » ?

L’association européenne ELSA, fondée en 1981 par cinq étudiants en Droit, est présente dans 44 pays européens. Elle compte aujourd’hui plus de 50 000 adhérents répartis dans plus de 300 facultés de Droit à l’international. Depuis 2015, l’association organise chaque année ce concours qui s’inscrit dans une démarche pédagogique. Chaque équipe, constituée de deux étudiants internationaux, doit simuler des négociations sur un thème donné, afin de représenter les intérêts d’un client et venir à bout d’un litige, et les négociations doivent se dérouler intégralement en anglais.

Photo logo ELSA negotiation competition

Pourquoi avoir choisi ce concours ?

La possibilité de participer à un concours de négociations nous a immédiatement plu. Lors de notre inscription, nous étions étudiants sur Lyon, et, dans le cadre de notre double diplôme, nous devions partir étudier l’année suivante à Maynooth, en Irlande. L’opportunité de connaitre un peu plus tôt cette université irlandaise a fini de nous convaincre !

Photo de l'université de maynooth

Comment peut-on y participer ?

Nous n’étions pas les seuls intéressés par ce concours qui offre aux étudiants la possibilité de développer des compétences utiles pour des juristes. Nous avons eu un bref entretien avec Madame MOYA, enseignante à la Faculté de Droit de l’UCLy, durant lequel nous avons dû lui présenter nos motivations et mettre en avant nos qualités exploitables pour cette compétition.

Racontez-nous votre expérience...

Le concours s’est déroulé en trois manches, toutes sur le même principe : un scénario dans lequel deux parties s’affrontent. Nous représentons une partie (entreprise, société…) et avons un cahier des charges à respecter.

Chaque manche dure une heure, durant laquelle nous devons argumenter avec l’autre équipe, nos contradicteurs afin de trouver un consensus, concrétisé par la signature d’un accord final.

Durant l’heure de négociations, il est possible de prendre quelques courtes pauses, afin de discuter entre nous de l’avancée des négociations.

Pour la première manche, nous incarnions une société souhaitant investir dans des montres connectées de sport. L’équipe adverse incarnait une société fabriquant ce type de produit. L’enjeu était de se mettre d’accord sur un contrat.

Pour la demi-finale, nous représentions une entreprise de prêt-à-porter de luxe, et nos adversaires étaient un de nos meilleurs clients. Dans ce scénario, une commande avait été mal effectuée de notre côté, entraînant une grosse perte financière pour nos opposants. Les discussions concernaient les dommages et intérêts, mais aussi la continuité de notre partenariat.

Pour la grande finale, nous défendions une association environnementale souhaitant protéger une réserve naturelle de grenouilles et nos adversaires représentaient une société souhaitant construire un centre commercial sur cette réserve. Les négociations ont porté sur l’emplacement, le sort réservé aux grenouilles, les conditions financières…

Qu'avez-vous appris et retenu de cette expérience ?

Cette courte compétition fut l’occasion pour nous de réaliser à quel point il est important de savoir négocier, surtout dans le monde juridique. Cette pratique n’est pas innée, elle doit s’apprendre et être exercée un certain moment avant d’être bien maitrisée. Nous n’avions jamais fait de réelles négociations auparavant, et avons constaté sur place la difficulté de cet exercice, que nous avons tous deux beaucoup appréciés. Si nous avons gagné ce concours, nous sommes parfaitement conscients que nous avons encore beaucoup à apprendre, et ne prenons en aucun cas cette victoire comme acquise pour la suite.
Cette expérience nous a donné envie de développer encore ses compétences. Nous avons été très heureux de voir que l’une de nos matières de L3 est porte sur la négociation.

Recommandez-vous cette expérience aux étudiants en Droit ?

Bien-sûr, nous la recommandons fortement ! C’est une occasion unique qui permet de se projeter dans le monde professionnel, et de réaliser à quel point maîtriser l’anglais est fondamental.

De plus, nous avons passé un incroyable week-end ! Nous avons toujours été accueillis et traités avec la plus grande gentillesse que ce soient par les membres de l’ELSA, les juges ou les concurrents. Nous les remercions encore pour la bienveillance dont ils ont fait preuve à notre égard.

Ce concours permet de vivre une expérience que peu de facultés proposent, et à bien des égards, nous sommes revenus emballés par ce week-end en Irlande.

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants qui souhaiteraient faire ce concours ?

Une simple phrase : N’ayez pas peur de participer ! Nous avons tenté notre chance pour le plaisir, sans aucune pression. Nous n’avions aucune expérience avec les négociations, et souhaitions simplement découvrir en quoi ce concours consistait. Inscrivez-vous, vous n’avez rien à perdre, vous gagnerez quoi qu’il arrive de l’expérience et une jolie ligne à mettre sur votre CV ! Et pour motiver les plus sceptiques, gagner ce concours nous a permis de gagner chacun 250€ !

Photo des vainqueurs du ELSA negotiation competition

À lire aussi

Le juriste de demain

Les nouvelles technologies pénètrent de plus en plus le quotidien des juristes, transformant méthodes de travail et débouchés professionnels.

Comment devenir avocat ?

Quel parcours pour devenir avocat ?

Découvrez
L’ actu de l’UCLy