21 octobre 2021 : l'IPER fête ses cinquante ans. L’histoire continue !

Echo d'une journée festive

Religions


UCLy

L'IPER : un demi-siècle d’expérience humaine et ecclésiale au service des acteurs pastoraux.

Au petit matin, c’est sous une arche de ballons colorés et en musique que sont accueillis les participants atténuant ainsi l’effet des contraintes sanitaires en vigueur. Des étudiants vêtus de T-shirts blancs à l’effigie des 50 ans, canotier vissé sur la tête, distribuent le livret de la journée et un écocup IPER dans un sac UCLy.

Les badges mentionnent l’année d’entrée en formation et le livret donne la liste des présents : étudiants, enseignants, administratifs, directeurs, permettant ainsi de se retrouver selon les promos. Et bientôt ce sont des binômes ou des trinômes qui se font croquer le portrait dans un joli cadre de tableau ! Le café partagé sent bon les retrouvailles; à l’heure convenue c’est au son des trompettes qui lancent un Amazing Grace que l’assemblée s’installe dans l’amphi qui a été préparé de manière à constituer des groupes de paroles qui dureront toute la journée. La fête est officiellement ouverte par le recteur de l’université, le professeur Olivier Artus et par Bénédicte Della Faille, directrice de l’IPER.

La matinée permet une plongée dans les origines puis dans les fondamentaux de la formation avec une mise en perspective historique et factuelle par Pierre Lathuilière,historien et théologien, ancien directeur de l’IPER. Chaque axe est illustré par de nombreux témoignages à commencer par celui de la première directrice adjointe, Monique Abadie. Tour à tour anciens étudiants, directeurs et enseignants partagent leur expérience de l’IPER et l’émotion est palpable. À chaque fin de séquence, les groupes échangent à leur tour et sont invités à alimenter un mur d’expression des fruits de leur réflexion.

La matinée s’achève par une prise de parole vigoureuse de Monique Abadie nous exhortant à la vraie liberté, à la fidélité créative dans le souffle de l’Esprit.

Se sentant profondément faisant partie de cette grande famille de l’IPER à travers ce parcours de mémoire, les 200 participants continuent à suivre les musiciens pour se réunir autour d’un buffet festif. La salle de convivialité du campus a été décorée par l’équipe de préparation avec des rideaux de drapeaux représentant les 60 pays d’origine des étudiants depuis 1971 ! Une pièce graphique et fleurie surmontée d’un gros « 50 » permet de disposer les mignardises sucrées. C’est l’occasion de prendre en photo successivement les directeurs, enseignants et administratifs présents puis la plus ancienne et la plus jeune étudiante se retrouvent pour souffler la bougie d’anniversaire !

Sans transition, c’est la formation pratique et pastorale qui fait l’objet d’une relecture par Bénédicte Della Faille, jusqu’à la mise en valeur de la toute jeune certification professionnelle « chargé-e de mission pastorale » proposée depuis 2020 en lien avec les autres instituts de théologie pratique des universités catholiques.

Après des témoignages sur les fruits de la formation pratique pour la mission, la table ronde finale porte sur le thème : formation et changement dans l’Église. Jean- François Chiron, ecclésiologue enseignant à l’IPER, éclaire le moment traversé par l’Église de France dans sa gravité et l’importance de la formation est mise en perspective par Mgr Balsa, évêque de Viviers. Deux étudiants témoignent de l’impact de la formation théologique et pastorale reçue pour accompagner les personnes en grande précarité et pour entrer résolument dans un processus de synodalité.

Dans le même élan de gratitude que celui qui a animé les séquences mémorielles, l’assemblée se rend joyeusement à l’église Sainte Blandine pour l’Eucharistie, célébrée « pour ceux qui accomplissent des ministères dans l’Église » (messe pour circonstance particulière).

Une vingtaine de prêtres amis concélèbrent autour de l’archevêque de Lyon, Mgr de Germay. Une procession d’offrandes de religieuses internationales rappelle la dimension universelle de la formation. Les musiciens et choristes tous étudiants accompagnent de leur polyphonie la louange de l’assemblée.

Au retour, place à la relation fraternelle, à l’interculturel et à l’intergénérationnel : tour à tour des danses d’Israël, du Vietnam et de Madagascar, un conte biblique, des jeux et un quizz théologique permettent un beau programme participatif.

« L’histoire doit être comprise comme le laboratoire actif de notre présent » cette citation de Pierre Rosenvallon, historien et sociologue français avait accompagné l’ouverture de la journée. Elle résume bien la conception mise en œuvre au cours de cet anniversaire d’une mémoire à la fois héritage et inédit. Rendez-vous est pris en 2023 pour dessiner les contours de cette fidélité créative à laquelle nous aspirons pour le service de nos contemporains, de l’Eglise et de la société tout entière. Entretemps le colloque annuel de l’IPER le 13 mai 2022 portera sur l’hospitalité dans la pastorale. Un thème pas si éloigné de la dernière parole de ce jour de fête : « La formation nous conduit à devenir des amis ».

« Il est rare que se conjuguent aussi bien le recueil de la mémoire, la célébration du présent et la prise d'élan vers l'avenir, dans un tel sentiment de transmission spirituelle. Bravo ! »

Merci pour cette belle organisation riche en enseignements, pour faire mémoire de ce qui a été, est et sera. La célébration et échanges ont été pour moi un véritable ressourcement. Je retiens « jours de royaume » et duc in altum.

Nous retiendrons le souffle qui investit les étudiants de l'IPER dès les premiers instants.  Magnifique intuition que la création d'un institut qui reste ouvert sur le monde en invitant chacun à construire sa vie intérieure en passant par celle des autres. Bravo et continuez

Un immense merci pour cette merveilleuse journée de jeudi dernier ! 50 années d'une histoire formidable et enthousiasmante, résolument ancrée dans la tradition et tournée vers l'avenir, ça fait rêver !

Crédit photos : Elodie Bonin, R. de Maisonneuve

En savoir plus sur ...

IPER - Institut Pastoral d'Études Religieuses

L’IPER forme les acteurs pastoraux en vue de leurs missions spécifiques selon une pédagogie alliant enseignement universitaire
et pratique.

La vertu de l'hospitalité dans la pastorale Colloque-hospitalité-IPER-bouquet

[12 mai 2022] Colloque interdisciplinaire annuel de l’IPER