Chaire Éducation Petite Enfance

Pour une approche philosophique, pédagogique et psychanalytique des enjeux de la petite enfance et des pratiques éducatives et scolaires.

Objectifs

Cette chaire interdisciplinaire a pour but de permettre une meilleure intelligence des enjeux de la petite en-fance et des pratiques éducatives et scolaires la concernant. Elle souhaite promouvoir une approche originale de l’articulation entre l’éducation et l’enseignement des jeunes enfants dans une attention marquée au deve-nir des sujets. A la lumière de la pensée et de l’expérience clinique, nous serons sensibles à la dimension éthique ainsi qu’aux facteurs psycho affectifs impliqués dans la relation d’éducation et les apprentissages. Notre chaire envisage d’examiner et de proposer des « dispositifs d’étaiement » propre à l’accompagnement des enfants mais aussi des familles et des enseignants, afin de soutenir le sens du geste éducatif.

La chaire éducation petite enfance organise ses recherches à partir du discernement des enjeux mobilisés autour du devenir élève : quels sont les processus qui président au passage de « l’infans » au « sujet social » ? En quoi l’institution Education nationale participe-t-elle à cette trajectoire mutative ? Que représente l’entrée dans les apprentissages au sein d’un groupe de pairs pour ces jeunes enfants, leur famille et les enseignants ?

L’intégration à l’école maternelle constitue une véritable gageure tant du point de vue des enseignants, que des jeunes enfants et de leur famille : il convient plus que jamais d’interroger les contours, les effets et les écueils susceptibles d’entraver le sujet dans sa capacité à devenir aussi élève et écolier, jouant et confortant son autonomie par les apprentissages et par son inscription sociale.

Cette chaire interdisciplinaire a pour but de permettre une meilleure intelligence des enjeux de la petite en-fance et des pratiques éducatives et scolaires la concernant. Elle souhaite promouvoir une approche originale de l’articulation entre l’éducation et l’enseignement des jeunes enfants, à la lumière d’une philosophie des capacités humaines (dans la ligne initiée par Paul Ricoeur), d’une attention marquée au devenir des sujets (sou-tenue par la pensée et l’expérience cliniques) et d’une appréhension concrète des possibilités de dévelop-pement effectivement offertes (sociologie des capabilités).

En prenant mieux en compte les facteurs psycho affectifs impliqués dans l’investissement des apprentissages, ainsi que la dimension éthique qui porte la relation aux plus vulnérables, notre chaire souhaite identifier des « dispositifs d’étaiement » adaptés à l’accompagnement des petits enfants mais aussi des familles et des enseignants, afin de valoriser le sens du geste éducatif et de contribuer à la limitation des difficultés scolaires.

La chaire éducation petite enfance compte ainsi organiser ses recherches à partir du discernement des en-jeux mobilisés autour du devenir éléve : quels sont les processus qui président au passage de « l’infans » au « sujet social » ? En quoi l’institution Education nationale participe-t-elle à cette trajectoire mutative ? Que repré-sente l’entrée dans les apprentissages au sein d’un groupe de pairs pour ces jeunes enfants, leur famille et les enseignants ?
L’intégration à l’école maternelle constitue une véritable gageure tant du point de vue des enseignants, que des jeunes enfants et de leur famille : il convient plus que jamais d’interroger les contours, les effets et les écueils susceptibles d’entraver le sujet dans sa capacité à devenir aussi élève et écolier, jouant et confortant son autonomie par les apprentissages et par son inscription sociale.

Inaugurée en janvier 2020 pour une durée de 3 ans, la Chaire de recherche Éducation Petite Enfance prend place dans le pôle 4 « ÉDUCATION, PERSONNE, ACCOMPAGNEMENT » de l’UR Confluence, Sciences et Humanités.

Elle a pour but de promouvoir une approche éthique de l’éducation des jeunes enfants en croisant entre eux quatre champs disciplinaires: la philosophie, la pédagogie, la psychanalyse et la psychologie clinique afin de penser et d’ajuster la pertinence des dispositifs aux besoins des jeunes enfants mais aussi des enseignants.

Équipe

Conseil scientifique :

  • Direction : Brigitte Blanquet et Christine Bouvier-Müh
  • Ingénieur recherche : Yan Plantier

Comité d’experts scientifiques :

  • Brigitte Blanquet (Professeur en psychopathologie clinique),
  • Christine Bouvier-Müh (Philosophe, psychanalyste),
  • Thierry Chevallier (Directeur de l’ISFEC Saint Julien-science de l’éducation),
  • Yan Plantier (Philosophe, psychanalyste),
  • Christine Plasse-Bouteyre (Sociologue),
  • Anne-Charlotte Tauty (Philosophe, Responsable du Master MEEF),
  • Anne Vignard (ISFEC St Julien, Responsable de la recherche pour le Master MEEF).

Le comité d’experts scientifiques se réunit en moyenne une fois par mois. Il constitue l’organe élaboratif de la chaire. Il impulse des projets, en soutient la dynamique dans un dialogue fécond entre la pratique de terrain et l’analyse des problématiques rencontrées.

Activités scientifiques

Activités proposées pour l’année 2020-2021
La chaire éducation petite enfance met en oeuvre des espaces de rencontres interdisciplinaires, des espaces de réflexion et de recherches-actions afin de fédérer sur la ville de Lyon puis sur la région Rhône-Alpes un véritable laboratoire scientifique, un pôle ressource autour de l’enfance et de l’éducation.

1) Un séminaire : « L'enfance, ses blessures et les voies (x) pour le dire », porté par le pôle facultaire philosophie-SHS. 8 séances de 3h /an. Ce séminaire réunit des étudiants en master et doctorat de philosophie, théologie, psychologie et des auditeurs libres.
2) Un cycle de conférence destiné à un large public : 4 / an.
3) Une recherche-action autour de l’initiation et de l’éducation du jeune enfant à son nouvel environnement : l’école maternelle. Menée dans des établissements scolaires du premier degré, elle mobilise une équipe d'étudiants en Master de philosophie, psychologie, MEEF et doctorat. L’équipe de pilotage de la chaire se réunit mensuellement pour accueillir les étudiants, encadrer leur recherche et analyser les travaux.
> Une problématique générale : En quoi l’éducation et l’initiation du jeune enfant à la culture et aux langages (aux différentes formes d’expressivité) lui permettent-elles de devenir une personne singulière au sein d’un groupe à l’école maternelle ?
> Deux hypothèses de recherches :

  • 1/ La notion de justice restaurative constitue une modalité d’investigation permettant d’éveiller les jeunes enfants au sens et à la pratique du juste et de l’injuste.
  • 2/ La médiation de la littérature jeunesse (ou enfantine) favorise l’initiation et l’entrée dans la culture du jeune enfant; elle constitue une expérience littéraire, source et lieu d’une première et authentique initiation aux humanités.

> Trois dispositifs sont mis en place en école maternelle : un atelier de philosophie sur le juste et l’injuste ; un atelier d’expressions ; un atelier de littérature jeunesse.

Séminaire : l'enfance, ses blessures et les voies(x) pour le dire

Pour une approche philosophique, pédagogique et psychanalytique des enjeux de la petite enfance et des pratiques éducatives et scolaires.

Contenu du séminaire 

Contact

Maëtte Dussuyer
Assistante Chaire Éducation Petite Enfance

0426845228
mdussuyer@univ-catholyon.fr