120

crédits européens (ECTS) au total

6

spécialisations

Master en Théologie (Licence canonique)

Théologie et sciences religieuses

Le deuxième cycle des études en théologie est un cycle de spécialisation.
« On y enseigne les disciplines spéciales correspondant aux divers secteurs de la spécialisation et on y donne des séminaires et travaux pratiques pour acquérir l’usage de la recherche théologique scientifique » (Constitution apostolique Veritatis Gaudium, art. 74).

Pourquoi et comment intégrer le cursus du
Master en théologie

Le Master en Théologie (ou Licence canonique) comprend deux années (4 semestres) d’études pour un total de 120 crédits européens (ECTS), chaque année correspondant à 60 crédits. Les cours proposés sont semestriels, comptent 26 heures et correspondent en moyenne à 5 crédits européens ; les séminaires, semestriels, de 26 heures, correspondent en moyenne à 7 crédits européens.

Le cycle se termine par la rédaction et la soutenance publique d’un mémoire. Les mentions du master en théologie sont les suivantes : théologie dogmatique, théologie fondamentale, mission de l’Église, théologie morale, théologie spirituelle, Écriture sainte, histoire de l’Église.

Cette formation s’appuie sur le pôle de recherche n°1 Théologie, philosophie et sciences religieuses.

Débouchés professionnels

  • Enseignement dans les séminaires et centres de théologie.

Poursuites d’études

Conditions d’admission

Avoir une bonne maîtrise du français. L’étudiant n’ayant pas étudié précédemment en France devra pouvoir justifier un niveau de Dalf C1.

 

Inscriptions

Inscription pédagogique annuelle auprès du directeur d’études du 2ème cycle :

le Père Bertrand PINÇON : theologie.master@univ-catholyon.fr

 

En savoir plus

 

Coût des inscriptions Individuelles  Institutions
 1 cours semestriel ou séminaire  220 €  253 €
Forfait Master (présentation du mémoire) 321 € 369, 15 €
 1 cours semestriel avec Théo en ligne 215 € 247,25 €
 Forfait 12 cours semestriels et + 2 640€ 3 036 €
 Frais de dossier (7 cours et moins) 63 € 63 €
 Frais de dossier (8 cours et plus)  104 €  104 €

Les nouveaux étudiants en Master (M1) qui proposent de développer une recherche en œcuménisme, peuvent bénéficier d’une bourse. En savoir + 

Les + de la formation

Des ateliers d’aide à la rédaction du DS et du Mémoire

Niveau Master reconnu par l'État, permettant de poursuivre vers un doctorat dans une université d'État

Contact

Contactez la Faculté de Théologie
Comment avez-vous connu nos formations ?
RGPD

Découvrez le
programme
détaillé

Master 1 (60 crédits ECTS)

  • 4 cours
  • 2 séminaires de recherche
  • Recherche bibliographique
  • 1 cours de langue
  • Dossier de synthèse

 

Télécharger les fiches de présentation des cours des 2ème et 3ème cycle.

Master 2 (60 crédits ECTS)

  • 2 cours
  • 3 séminaires de recherche
  • 1 cours de langue
  • 2 journée d’études ou 1 colloque
  • Mémoire

 

Télécharger les fiches de présentation des cours des 2ème et 3ème cycle.

Dossier de synthèse (M1)

Le dossier de synthèse pourra

  • soit étudier la pensée d’un ou de plusieurs auteurs ; le DS montrera alors comment l’étudiant a compris cette pensée.
  • soit présenter un débat, l’état des lieux d’une question disputée et ses enjeux. Dans ce cas, le travail, à partir d’une recherche bibliographique, montrera ce qui a été publié de pertinent sur une question, en dégagera l’essentiel.

Généralement, il convient de présenter au tuteur un éventail assez large d’ouvrages récents sur la question choisie, de façon à parvenir avec lui à une sélection de  trois penseurs environ.
Le DS doit donc refléter :

  • l’acuité de lecture de l’étudiant (choix des lectures, analyse, prise de distance avec les textes),
  • sa capacité de synthèse,
  • son aptitude à problématiser une question,
  • sa faculté à organiser sa pensée.

Le DS comportera au maximum 85 000 signes, espaces et notes comprises, soit une quarantaine de pages recto reliées, police Times new roman 12, interlignes 1,5.

Mémoire (M2)

  • Il peut s’inscrire dans la suite du DS de M1 et prendre position dans la question présentée par le DS.
  • Il peut envisager une nouvelle perspective, le DS ayant révélé que la question n’était pas si pertinente.
  • Il suppose les mêmes aptitudes que pour le DS mais le mémoire aura une dimension de problématisation plus accentuée, traitée de manière plus personnelle.
    En effet il permet d’évaluer notamment si le candidat est apte à mener un travail de doctorat, à entrer dans une réflexion personnelle, à pointer ce qui serait à traiter.

Le mémoire comportera au maximum 150 000 signes, espaces et notes comprises, soit une soixantaine de pages recto reliées, police Times new roman 12, interlignes 1,5.

Nos autres formations