Le général Darricau en conférence à l'UCLy

Conférence : La guerre d'Ukraine vue par un officier

Le retour de la guerre en Europe change notre regard sur le monde, et sur nos sociétés. L'UCLy a pu accueillir le général Gilles Darricau, Gouverneur Militaire de Lyon, pour apporter ses éclairages lors d'une conférence.

La société française face à la guerre

« Nous avons quitté le monde calme dans lequel nous pensions vivre pour entrer dans une réalité plus complexe. ». Le préambule du Recteur de l’UCLy le souligne : Le retour de la guerre en Europe change notre regard sur le monde, et sur nos sociétés. L'UCLy a eu la chance d'accueillir le général Gilles Darricau, Gouverneur Militaire de Lyon pour apporter ses éclairages lors de la conférence « Enjeux géopolitiques et stratégies liés à la situation internationale. »

Devant un parterre de 300 personnes, invités, mécènes, et étudiants de l’UCLy, le général a brossé un panneau d’ensemble des évolutions du monde de la Défense ces derniers mois. Depuis l’invasion russe en Ukraine en février 2022, les questions militaires sont omniprésentes dans l’actualité et le discours politique. Le retour au premier plan de la menace nucléaire est devenue une source de profondes inquiétudes. Pour le général Darricau, le grand public n'était pas préparé à cette accélération. « La société française fantasme la chose militaire » explique-t-il, « la Défense n’a jamais été aussi positivement perçue, on le voit dans les sondages d’opinion, mais les militaires et leurs métiers n'ont jamais été aussi méconnus. »

« Restaurer le dialogue entre civils et militaires »

Face à la distance qu’il observe entre la société civile et les forces armées, le général joue franc-jeu et prend les clichés à contrepied. Interrogé sur la pertinence d’un retour au service militaire, la solution lui paraît issue d’une vision surannée du métier des armes. « Si vous nous demandez de devenir des enseignants en uniforme, nous ne ferons pas mieux que les enseignants ! Mieux vaut mettre vos jetons dans l’Éducation Nationale… »

En tant que Gouverneur Militaire de Lyon, il cherche aujourd'hui à restaurer le dialogue avec la société civile. Ils sont sept en France à occuper ce poste, à la fois aux commandes d’une zone de défense et de sécurité et chargés de représenter l’Armée auprès des autorités civiles. Pour le général, la priorité est d’améliorer la communication entre civils et militaires, grâce à une relation de proximité entre les français et leur Armée. « Il faut aller vers plus de maillage territorial, et se concentrer sur les ‘déserts militaires’ de France » analyse-t-il. Un objectif partagé par le Ministère de la Défense, qui souhaite doubler le nombre de réservistes avec la Loi de Programmation Militaire de 2023.

Nucléaire : Une « grammaire » à réviser

Sur les sujets internationaux, le général Darricau livre une lecture pragmatique, sans faux-semblants, de la situation géopolitique : « La société internationale constate le retour de la force comme un mode de fonctionnement normal des nations. La compétition est devenue la norme. »

Sur l’Ukraine, c’est la dimension nucléaire « évidente » qui domine les échanges dans l’amphithéâtre Alain Mérieux. Sans imposer ses vues, le général préfère donner au public ses clefs de lecture du conflit. Il analyse en détails la complexe « grammaire nucléaire » qui cadence les échanges entre grandes puissance. Pour lui, la diplomatie est monde où les mots les plus inquiétants ne se traduisent pas forcément en actions… « D’un côté il y a les discours agressifs de Vladimir Poutine, dans lesquels il rappelle le statut de la Russie comme état doté de l’arme nucléaire et sa doctrine. De l’autre il y a la posture nucléaire russe, le déploiement sur le terrain de leurs forces nucléaires, qui elle n’a pas changé depuis février. »

Et quand l’officier s’aventure vers l’opinion, c’est avant tout pour inciter à la modération. Entre puissances nucléaires, il est crucial de garder ouverts les canaux de communication. « Je reste persuadé que le fait nucléaire nous protège de la Grande Guerre » explique-t-il « mais l’arme nucléaire ne supporte pas les erreurs d’analyse entre états dotés. Le dialogue est obligatoire ! »

Les prochaines conférences de l'UCLy

Les NFT saisis par le Droit colloque NFT

[Mardi 10 janvier de 8h30 à 17h30] Colloque autour de l’aspect juridique des NFT (Non Fongible Tokens)

Échange à 2 voix : Nombres 20, "Moïse frappe le rocher"

[18 janvier à 20h] Échange entre le grand rabbin régional, Daniel Dahan, et le recteur de l’UCLy, Olivier Artus

[Conférence Augurart] Le potager d'Olivier Le potager d'Oliver

[19 Janvier à 19h] Rencontre avec Olivier Puech, un jardinier et un créateur de contenus autour du potager, du sol vivant et de la terre.

Découvrez
L’ actu de l’UCLy