[Procès fictif] "La transition écologique en question"

Publié le 30 avril 2019 Mis à jour le 30 avril 2019

Le 26 avril dernier s'est tenu à la CAA de Lyon, le procès fictif "La transition écologique en question" mis en place par la faculté de droit de l'UCLy. Ce procès fictif se déroulait dans le cadre de la GREEN WEEK 2019 organisée par la Commission européenne dont le thème retenu cette année est "La mise en oeuvre de la législation environnementale" (Take the initiative : Applying environmental legislation).

Les équipes d'étudiants de l'UCLy se sont affrontés sous le regard attentif des deux avocats spécialisés en droit de l'environnement qui les ont préparés ce semestre et sous celui amusé du public, au sujet de la légalité d'une autorisation d'un parc éolien en zone Natura 2000. Les étudiants ont su faire preuve d'audace et de persuasion dans leurs plaidoiries et tenir en haleine leur auditoire jusqu'à la décision rendue par l'équipe des juges.

Des professionnels du secteur se sont déplacés de la région, de Paris et de Bruxelles pour l'occasion et ont pu apprécier le travail des jeunes étudiants de l'UCLy qui met en lumière non seulement le rôle difficile du juge, mais également celui nécessaire de l'éducation en matière d'environnement et de développement durable. L'ouverture cette année du DU Droit du Climat et du Développement durable par la faculté de droit n'en est que plus pertinent.

Les étudiants et leurs tuteurs se rendront ensuite les 16 et 17 mai prochain à Bruxelles sur invitation de la Commission européenne pour présenter devant les Commissaires européens les résultats de cet exercice, comme outil d'information pour le grand public mais également pour les juges de l'Union, en abordant notamment la question de la difficile conciliation des objectifs du droit de l'Union en termes de protection de la biodiversité et de développement des énergies renouvelables par exemple.

Ils assisteront également au procès fictif organisé par le barreau de Bruxelles et en profiteront pour visiter le Parlement européen accompagné par Monsieur Philippe Lamberts, président du groupe des Verts.