Une main d'homme avec un crayon qui écrit sur un bloc note

Revue CONFLUENCE - Appel à contribution - n°2

• Lancement de l’appel : 17 septembre 2021
• Envoi des articles pour évaluation : 15 décembre 2021
• Sélection des articles et premier retour aux auteurs : février 2022
• Parution du dossier : novembre 2022

Logo revue confluence

L’ÉQUILIBRE DYNAMIQUE : VIVRE LES PARADOXES DANS UN MONDE COMPLEXE

La crise liée au SARS-CoV2 agit comme un révélateur de la fragilité de nos équilibres – physiques, psychiques, sociaux, politiques, économiques, sociétaux et environnementaux. La Revue CONFLUENCE : Sciences & Humanités invite chercheurs et chercheuses de champs disciplinaires diversifiés à soumettre un article original qui paraîtra en novembre 2022.

Pour ce numéro sont interrogées les nouvelles approches et méthodes de gestion des paradoxes, notamment en contexte de crise (crise sanitaire, bouleversements liés au déploiement des technologies numériques etc.).

Mots-clefs : SARS-CoV2, COVID, paradoxe, équilibre, société, dynamique, technologie, crise.

Les articles sont à soumettre en ligne à revueconfluence@univ-catholyon.fr  au plus tard pour le 15 décembre 2021. Ils devront respecter la politique éditoriale, la charte éthique et les consignes aux auteurs de la revue.

Calendrier

• Lancement de l’appel : 17 septembre 2021
• Envoi des articles pour évaluation : 15 décembre 2021
• Sélection des articles et premier retour aux auteurs : février 2022
• Parution du dossier : novembre 2022

La Revue CONFLUENCE : Sciences et Humanité

Portée par l’Unité de Recherche de l’UCLy, cette revue est à la confluence des sciences du vivant et des sciences humaines et sociales. La diversité des disciplines et des unités d’appartenance des membres de ses comités reflète son ambition pluridisciplinaire et internationale. Elle s'attache à explorer des objets scientifiques singuliers en valorisant des regards croisés.

Modalités de soumission et d’évaluation :

Les propositions d’articles, jusqu’à 40 000 signes, peuvent être rédigées en français, en en anglais ou dans une langue parmi les suivantes : espagnol, italien ou allemand. Elles peuvent émaner de différentes disciplines scientifiques (sciences du vivant et de l’environnement, sciences humaines et sociales, etc.).

Elles seront évaluées en double aveugle selon la procédure indiquée sur le site de la revue, ainsi que les règles concernant l’intégrité scientifique de la revue, des évaluateurs et des auteurs.

Consignes aux auteurs

Argumentaire :

La crise du COVID, en questionnant les équilibres à ménager entre protection de la santé et garantie des libertés, croissance de l’activité humaine et respect des équilibres naturels, semble bouleverser nos repères. En réalité, elle n’est qu’une illustration supplémentaire de l’équilibre dynamique qui semble devoir guider le vivant pour assurer sa pérennité par son adaptabilité, dans un contexte ontologiquement traversé de tensions paradoxales. Ces tensions naissent en particulier de la confrontation de besoins et de désirs paradoxaux des différentes entités en présence (cellules, environnement, personnes, corps social, entreprises, etc.), générés par leurs interactions : partout et pour tout, l’appartenance à un système fait de relations à la fois complémentaires et d’interdépendances conduit à des mouvements d’ajustements permanents, entre harmonie et compromis, chaos et stabilité, raison et justice, pour préserver la stabilité de l’ensemble.

La montée en puissance simultanée de l’individualisme et de la mondialisation d’une part, les avancées dans la connaissance et la maîtrise du vivant d’autre part, exacerbent les tensions paradoxales existantes et en font émerger de nouvelles.

Le chercheur est alors invité à penser de nouvelles approches/méthodes de gestion de ces paradoxes parmi lesquelles le recours aux outils issus des nouvelles technologies numériques semble devoir avoir une place de choix.  Nous évoluons plus que jamais dans un monde infiniment complexe, évolutif, fragile, qui requiert de savoir identifier les lieux de conflits, créer les moyens permettant de définir puis maintenir un équilibre dynamique au sein du système considéré, afin de contenir la tension paradoxale sans pour autant y renoncer tant elle participe à la richesse de celui-ci.

Ainsi, à l’opposé de l’équilibre statique, artificiellement figé, promesse de ruptures par incapacité d’adaptation à la complexité même du système, il convient de penser des équilibres en mouvement, dynamiques, précaires par définition, mais dont la précarité même apparait comme la condition de la pérennité du système. Pour que ce paradoxe-là d’un équilibre instable soit maitrisé, il faudra identifier et peut-être sanctuariser l’intention du mouvement et par suite sa trajectoire, qui tiendra lieu de cap : par-delà le chaos apparent, il conviendra de déterminer comment se construisent les équilibres dynamiques, entre sérendipité et affirmation d’objectifs communs, de valeurs communes. 

Les contributions de ce deuxième numéro de la Revue CONFLUENCE : Sciences & Humanités pourront aborder un des trois points suivants (ou les combiner)

1- Réflexion sur le concept d’équilibre dynamique en sciences humaines et sur l’impératif de maintien des paradoxes : certaines études pourraient mettre en lumière comment des logiques simultanément concurrentes sont appréhendées, verbalisées et comprises voire utilisées au sens de « mises à profit » pour certains acteurs, dans certaines situations organisationnelles ou lieux paradoxaux. La description de phénomènes implique des demandes/attitudes simultanément contradictoires (paradoxes) ou faisant émerger une nécessité de trouver un ajustement entre des choix/situations relevant de dilemmes. Ces phénomènes pourront relever de différents niveaux : sociétaux, organisationnels, individuels. Les études pourraient porter sur l’identification des lieux et des situations paradoxales, tout en questionnant les besoins simultanément contradictoires qu’ils soulignent. Les articles pourraient porter sur les tensions que ces situations paradoxales engendrent pour la société, les organisations, les individus.

2- Implication du/des critères d’équilibre dans les dilemmes ou paradoxes : la recherche d’équilibre implique une dynamique, une instabilité. Les études pourront interroger l’existence et l’utilité d’outils pour rechercher un équilibre, parfois dynamique entre des attentes contradictoires. Certaines études pourraient souligner le choix d’un équilibre temporaire. Les auteurs pourront questionner la nécessité ou non d’un équilibre à cet état paradoxal, transformant le paradoxe en dilemme (un choix entre les polarités est envisagé).

3- Perspectives pour la compréhension des tensions paradoxales : des recherches pourront être menées sur les enjeux et intentions expliquant ou justifiant la détermination de telle ou telle dynamique pour soutenir une tension paradoxale. Par ailleurs, une analyse prospective des lieux de tensions émergents (environnement, technologies, risques sanitaires en particulier) pourra être proposée afin d’anticiper leur gestion dynamique autour d’objectifs communs. Des réflexions sur les possibles dynamiques/évolutions des tensions paradoxales pourraient être proposées en prenant par exemple en compte les notions d’écosystème ou de temporalité des paradoxes. Certaines études pourraient également aborder les notions d’ordre et de désordre.

Coordinatrices du dossier :

  • Marjolaine MONOT FOULETIER, Professeure en Droit Public, UR CONFLUENCE Sciences et Humanités, UCLy
  • Anne-Sophie THELISSON, Maîtresse de conférences en Sciences de gestion, UR CONFLUENCE Sciences et Humanités, UCLy

Contact

Secrétariat de rédaction de la revue

Elena DEFAY THIBAUD
revueconfluence@univ-catholyon.fr

Appel à contribution


télécharger

Retrouvez aussi

Revue CONFLUENCE

Revue scientifique de l’Unité de Recherche  de l’UCLy (en voie de référencement)

Présentation de l'Unité de recherche Confluence Rhône

La recherche scientifique à l’UCLy est devenue une priorité qui s’est traduite par la création de cette Unité de Recherche

 

Découvrez
L’ actu de l’UCLy