• Vie de l'établissement,
  • Recherche,

La Faculté de Théologie regarde l'avenir

Publié le 4 décembre 2018 Mis à jour le 4 décembre 2018

Entre révolution numérique, changements sociaux et sociétaux, quête de sens chez nos contemporains, la Faculté de Théologie doit faire face à de multiples bouleversements, ce qui la conduit à repositionner sa recherche et sa pédagogie. Zoom sur le Projet de Faculté voté pour les 5 années à venir.

Définir la marge d’autonomie des projets au sein de la faculté (décisions, recrutements, financements)tt avec les services diocésains de formation (formateurs de formateurs) justify;">Depuis plusieurs années, des tendances lourdes affectent les facultés de Théologie en France : diminution du public traditionnel et essor rapide de l'offre de formations en ligne. Parallèlement, elles sont sollicitées pour répondre aux besoins de formation pour les jeunes Églises du Sud et sont interpellées par la grandissante quête de sens, de spiritualité, et de repères éthiques chez nos contemporains.

Pour s'adapter à ce contexte sans précipitation, des travaux en commission ont permis de décider quatre axes de développement de notre Faculté :


Axe 1 : Porter une formation de pointe en phase avec les réalités ecclésiales

En accord avec la Constitution apostolique Veritatis Gaudium, nous considérons que la formation théologique est intégrative : elle prend en compte les différentes dimensions de la personne, et notamment la recherche de sens, de spiritualité de nos contemporains. Des propositions et des outils seront donc élaborés, en lien avec les formateurs des divers instituts partenaires de la faculté de théologie, pour permettre aux étudiants de mieux articuler au cours de leur cursus savoir théologique, pratique pastorale et vie spirituelle. Cette articulation sera aussi objet de recherche. (cf. axe 1)
Au service de l’Église, le pôle Théologie de l’UCLy s’appuiera sur le contexte ecclésial des diocèses parties prenantes de l’UCLy où les chrétiens sont appelés dans leur mission à entrer en dialogue. Il mettra en place les concertations et coopérations nécessaires pour être concrètement en phase avec les besoins des diocèses pour une formation de qualité des formateurs en théologie et pastorale.
Pour mieux prendre en compte la richesse de nos étudiants, l’offre de formation saura également
- valoriser la diversité de leurs cultures ;
- donner une expression à la variété des familles spirituelles présentes dans la communauté académique.
Il s’agira d’aider les étudiants à discerner et à élaborer des réponses aux questions qui se posent dans leur contexte ecclésial.
 
Cet axe comporte trois objectifs :
  • Développer l’articulation théologie – pastorale – spiritualité dans l’enseignement et la recherche
  • Développer le partenariat avec les services diocésains de formation (formateurs de formateurs)
  • Intégrer la diversité culturelle et des spiritualités dans nos formations et la vie étudiante



Axe 2 : Renouveler notre offre pour un public élargi

Il y a maintenant un peu plus de dix ans, la Faculté de théologie a ouvert ses horizons en créant un parcours de licence par internet : THÉO EN LIGNE. Le succès a répondu à l’attente. Il s’agit maintenant de faire un pas de plus en proposant que la théologie puisse prendre sa place dans un certain nombre de formations professionnelles au sein desquelles sa présence sera reconnue comme un apport significatif. Ainsi, d’une manière renouvelée, elle retrouvera une place plus grande dans la culture et dans la formation de l’homme contemporain. Pour ce faire, une telle formation sera proposée sous des formes pédagogiques actuelles et pourra conjoindre tout aussi bien parcours en présentiel qu’à distance.

 
 Cet axe comporte trois objectifs :
  • Accroitre le public
  • Innover en pédagogie
  • Développer nos parcours   
 

Axe 3 : Favoriser une recherche interdisciplinaire de qualité, de standard international

La recherche est une activité fondamentale de toute faculté de théologie au service de l’Église et de la société. Le rayonnement, le prestige de la faculté sera marqué par la mise en valeur d’une recherche de qualité internationale (comme c’est le cas pour la plateforme de recherche PLURIEL, le Master spécialisé en Sciences patristiques et le Master en théologie "Annonce, dialogue et cultures contemporaines"). La recherche fait partie de l’image de marque. Elle participe aussi à la mise en réseau, à la manière dont la faculté peut être connue à l’extérieur à travers des collaborations. Mais la communication ne pourra que suivre une recherche de qualité. Pour attirer des doctorants ou des étudiants de master, il est nécessaire que les enseignants-chercheurs publient dans des revues de haut niveau (y compris en langue étrangère), organisent et participent à des colloques internationaux. On visera à favoriser en ce sens la stimulation mutuelle des enseignants chercheurs et à leur donner les moyens de cette mise en œuvre. 
Les partenariats dans l’organisation de colloques peuvent être aussi de bonnes occasions de développer des relations avec des collègues étrangers. On pourra dans ce cadre favoriser les séjours à l’étranger pour des étudiants de master et de doctorat ainsi que les semestres de recherche à l’étranger pour les enseignants-chercheurs.
Paradoxe difficile, notre recherche ne sera repérée que si elle est pointue et spécialisée, mais de nombreuses demandes, y compris en master, sont des demandes de formation généraliste. Il est donc important de remettre en route une recherche collective qui suscite l’interdisciplinarité, une des caractéristiques de la recherche à l’UCLy, et qui puisse en favoriser la mise en œuvre dans l’enseignement.
En ce sens, il faudra repenser globalement l’organisation de la recherche de la faculté, incluant ses chaires et ses centres de recherche. 

 
Cet axe comporte trois objectifs :
  • Favoriser l’interdisciplinarité en théologie par la remise en route d’un séminaire de recherche de faculté
  • Faire connaître la faculté à l’international, par le développement de la mobilité enseignante et étudiante
  • Valoriser l’expertise des centres de recherche et des chaires pour les mettre aux standards de la recherche, dans le cadre des futures équipes d’accueil UCLy


Axe 4 : Développer la capacité à susciter et mener à bien des projets

Pour soutenir le développement de la faculté, il est souhaitable que ses membres (enseignants, étudiants, personnels administratifs et techniques) soient formés à l’émergence, à la gestion et à l’aboutissement de projets stratégiques, choisis selon les trois axes précédents. Ces projets peuvent concerner la pédagogie, la recherche ou la gouvernance de la faculté.
L’émergence de projets, dans le cadre du conseil de faculté et sous l’autorité du doyen, et la qualification de pilotes de projets, donneront une autonomie notable à ceux-ci dans le pilotage de leur projet et assurera à la faculté une plus grande réactivité dans un environnement changeant et très concurrentiel.
Parmi les critères pour l’accueil des nouveaux projets, il y aura à la fois leur caractère novateur, leur bonne inscription dans le paysage académique et leur capacité de convaincre des partenaires, à l’intérieur de l’université comme à l’extérieur, de se joindre au projet. Les projets développés en commun avec d’autres pôles facultaires de l’UCLy permettront de drainer des compétences diversifiées, de faire appel à des financements que la seule théologie ne motiverait pas et d’attirer de nouveaux publics.

 
Cet axe comporte trois objectifs :
  • Former des pilotes de projet
  • Susciter les projets
  • Définir la marge d’autonomie des projets au sein de la faculté (décisions, recrutements, financements)