Portrait d'Isabelle Hardy

Entretien avec Isabelle Hardy, Directrice de l'ESTBB - École d'Ingénieurs en Biotechnologies

L’année de ses 70 ans, l’ESTBB vient d’être labellisée école d’ingénieurs en biotechnologies. Le Docteur Isabelle Hardy dirige l’école depuis 2008. Tour à tour enseignante-chercheuse, responsable des relations entreprises, directrice adjointe, directrice et doyenne du pôle Sciences, elle œuvre au sein de l’école et de l’UCLy depuis 33 ans.

Cet automne, l’ESTBB est devenue école d’ingénieurs. Comment cela a-t-il démarré ?

Le processus d’accréditation de la part de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) a démarré fin 2019. Compte tenu de la crise sanitaire, il a fallu trois ans pour l’obtenir : dépôt d’une lettre d’intention en juin 2020 puis présentation d’un dossier d’auto-évaluation en septembre 2021 et une visite d’audit sur notre site en décembre 2021… La réponse nous est parvenue en septembre 2022. Nos points forts ont été notre réseau d’entreprises, notre expertise en pédagogie et entrepreneuriat, l’attention portée à chaque étudiant ainsi que nos locaux et laboratoires accueillants, lumineux et bien équipés.

Qu’est-ce que ce nouveau statut implique pour l’école ?

Cela apportera une notoriété accrue pour l’école et l’UCLy aux niveaux national et international. L’école avait déjà bonne réputation auprès des entreprises de biotechnologies et des sciences du vivant, cette accréditation donne une nouvelle impulsion à l’ESTBB. Le titre d’ingénieur est également une reconnaissance pour le travail accompli cette dernière décennie par les collaborateurs et la direction.

L’ESTBB a 70 ans cette année. Quelles vont-être les festivités ?

Nous allons fêter nos 70 ans durant toute l’année universitaire, comme un jubilé ! Chaque mois va être rythmé par un événement anniversaire.

Nous avons débuté les réjouissances en septembre dernier, et nous les clôturerons au moment du gala de l’UCLy à l’automne 2023. Le point d’orgue se tiendra le 30 mars. Les collaborateurs et leurs familles, les différents partenaires et entreprises de notre réseau seront invités à une journée spéciale, ponctuée par une conférence scientifique sur les enjeux sociétaux et environnementaux des biotechnologies. Ces 70 ans sont aussi l’occasion d’imaginer l’ESTBB de demain. Nous rêverons à ce que pourrait devenir l’école dans les prochaines décennies, tout en gardant nos racines et notre héritage. Nous souhaitons également conserver notre esprit de service pour les familles et les étudiants.

"Le titre d'Ingénieur est une reconnaissance pour l'ESTBB", Isabelle Hardy - Directrice

Comment interagissez-vous avec les autres entités de l’UCLy ?

Au niveau du Pôle Sciences, avec l’ESQESE et l’IFTLM, nous partageons des laboratoires d’enseignement et de recherche, des enseignants, une démarche qualité commune et certains évènements comme la "Fête de la Science".

Nos enseignants et enseignants-chercheurs pilotent et enseignent au-delà du Pôle Sciences (ESDES, formation humaine…). Un programme conjoint a été créé voici quelques années avec l’ESDES : le Grade Master spécialisation Management éthique des innovations biotechnologiques.

De plus, nous travaillons avec des enseignants et des enseignants-chercheurs qui appartiennent aux autres pôles.

Parlez-nous de votre parcours au sein de l’UCLy…

Ingénieur en Génie biologique et Docteur en Biologie cellulaire et moléculaire, j’ai débuté ma carrière à l’Institut de Recherche pour le Développement en Côte d’Ivoire. En 1989, j’ai été recrutée comme vacataire à l’UCLy l’entrevue pour mettre en place l’enseignement de biotechnologie végétale au sein d’un DU qui s’appelait à l’époque DU en Biotechnologie (équivalent d’un Bac+ 3) porté par le Pôle Sciences. Sur le site de Bellecour, nous avions développé un laboratoire de culture in vitro dédié à l’enseignement et la recherche. Après un séjour de 3 années en Angleterre, le directeur de l’ESTBB de l’époque le Pr Vincent Goubier m’a proposé de rejoindre son équipe pour enseigner et prendre en charge les stages.

Le début des années 2000 a vu les premières évolutions de l’École : mise en place de l’apprentissage, passage du cursus assistant ingénieur en 3 années, développement de l’international.

Dès 2005, nous développons en partenariat avec la Fondation Mérieux et les collaborateurs de l’école des formations de terrains pour les techniciens de santé des pays moins favorisés (Afrique de l’Ouest, Haïti, …).

Pour moi, ce fut une très belle aventure humaine, des rencontres inoubliables et une source d’inspiration. À partir de 2010, nous avons pu élargir nos partenariats universitaires à l’Université Claude Bernard, la Sorbonne, le CNAM…, créer ainsi de nouveaux titres RNCP, ainsi qu’une Licence et 3 cycles masters.

La création du campus Saint-Paul a permis à l’école d’avoir un environnement de travail, favorable à son développement avec des laboratoires d’enseignements et de recherche disposant d’équipements de pointe.

Notre objectif est d’atteindre un effectif de 1 200 étudiants tout cursus confondus. C’est une stratégie de développement raisonnée de notre école et d’autres belles choses suivront… L’histoire de l’ESTBB continue de s’écrire à chaque rentrée !

L'ESTBB, EN QUELQUES CHIFFRES ET DATES

CRÉÉE EN 1952, L’ÉCOLE COMPTABILISE PRÈS DE 4000 ÉTUDIANTS EN 70 ANS D’EXISTENCE.

Aujourd’hui, 820 jeunes y étudient et une quinzaine d’enseignants-chercheurs y travaillent.

En septembre 2022, l’ESTBB a obtenu le titre protégé d’ingénieur.

Le cursus dure 5 ans : deux années de préparation en classes préparatoires intégrées et trois ans de cycle ingénieur, en étant étudiant ou apprenti.

À l’horizon 2028, des promotions d’une centaine d’étudiants ingénieurs seront recrutés sur concours externe et interne chaque année.