[COLLOQUE] Exprimer la fraternité cosmique et spirituelle

Publié le 8 juillet 2019 Mis à jour le 8 juillet 2019

Vivre la communauté avec toutes les créatures dans la perspective de l’Écologie Intégrale.

Date(s)

du 27 novembre 2019 au 29 novembre 2019

Ajouter à mon agenda 27-11-2019 29-11-2019 40 [COLLOQUE] Exprimer la fraternité cosmique et spirituelle Vivre la communauté avec toutes les créatures dans la perspective de l’Écologie Intégrale.
« Pour le croyant le monde ne se contemple pas de l’extérieur mais de l’intérieur, en reconnaissant les liens par lesquels le Père nous a unis à tous les êtres » (Laudato si’, §.220)

La fraternité qui nous unit à tous les êtres demande à être explorée, non seulement dans sa dimension cosmique mais dans ce qu’elle a de plus intime. Cette entreprise de l’écologie intégrale requiert, pour le Pape François, comme il le dit dans l’encyclique Laudato si’, une véritable « conversion écologique », un « changement anthropologique ».
L’ambition de la Chaire Jean Bastaire est de rechercher les fondements ontologiques, éthiques et spirituels de cette intuition de l’Encyclique, et d’explorer différents modèles de représentation de cette fraternité.

La première session du colloque mettra en évidence plusieurs facettes d’une ontologie relationnelle grâce à laquelle cette interdépendance - « tout est lié » (Laudato si’ 16) - pourrait être pensée sérieusement. Comment faire dialoguer les notions de sollicitude et d’estime de Soi (Paul Ricoeur) avec les théories émergentistes ou encore avec l’élargissement du Soi de l’écologie profonde ?

La seconde session du colloque traduira ces ontologies en termes de communauté élargie à toutes les créatures à travers les concepts d’hospitalité, de convivialité ou encore de solidarité, comme expressions de la fraternité universelle.

La troisième session cherchera à montrer quels enjeux concrets soulèvent ces représentations dans le monde contemporain : sur quelles bases penser un droit du vivant qui reconnaisse à chaque créature sa « valeur propre » (Laudato si’) et sa dimension sensible. En quoi nos choix alimentaires constituent un élément clé pour vivre cette interdépendance tant sur le plan pratique que spirituel ?

Enfin, la dernière session tentera de montrer en quoi la théologie spirituelle de sainte Hildegarde de Bingen, saint Bonaventure, Théodore Monod et Teilhard de Chardin nous permet de relever le défi d’une écologie intégrale dans son ancrage symbolique et religieux pour penser simultanément le lien cosmique qui nous unit aux autres créatures et le lien intime que Saint François exprime dans son célèbre Cantique de Frère Soleil…
C’est à partir de ce double mouvement d’élargissement et d’approfondissement que la réflexion du colloque contribuera à élaborer les bases de la « conversion écologique ».

Sous la présidence du Cardinal Turkson

Avec la participation de :
  • Alain Lipietz
  • Tugdual Derville
  • Catherine Larrère
  • Jean-Philippe Pierron
     
Contact :
04 72 32 50 22 :