Littérature comparée 2

  • Crédits ECTS : 3
  • Responsable : Nicolas GELAS
  • Semestre 6

Cours de la Licence de Lettres modernes

Prérequis pour le cours

  • Bonne pratique de la lecture et de l’écriture ;
  • Intérêt pour la littérature romanesque et pour la lecture d’essais.

Objectifs

Amener l’étudiant à :

  • Rendre compte de la relation que des œuvres de fiction entretiennent avec un contexte socio-historique donné ;
  • Confronter les textes, cerner des éléments de comparaison et étudier les variations d'une même thématique ;
  • Confronté à la représentation de l’altérité et, à travers elle, à la question de l’universel et du relatif, analyser le fonctionnement des discours qui la supportent : la rhétorique du discours ethnocentriste et ses dérives et, à l’inverse, les mécanismes de la parole exotique et de l’idéalisation de l’autre.

Contenu

Regards sur l’Afrique coloniale.

Ce cours de littérature comparée s’appuie sur l’étude de trois romans publiés entre 1991 et 2011 et qui offrent chacun une représentation de l’Afrique coloniale. Cette représentation, qui emprunte tantôt les voies de la satire tantôt celles du lyrisme ou de l’épopée, montre, à travers l’histoire des différents personnages, comment le continent africain nourrit les ambitions d’une société coloniale repliée sur ses privilèges et sa condescendance. En s’appuyant sur l’étude des différentes tonalités d’écriture, nous montrerons comment ces romans deviennent le vecteur d’une dénonciation du colonialisme, de ses dérives et de ses impasses.

A travers ces mêmes romans, il s’agira aussi de voir comment la littérature rend compte de la représentation de l’altérité ; une altérité qui suscite tour à tour fascination et rejet, suspicion et curiosité et qui alimente des discours où le désir de connaître et comprendre l’autre se heurte aussi bien à la culture de l’ethnocentrisme qu’à la tentation de l'exotisme.

Références bibliographiques

Œuvres au programme :

  • BOYD, William, Un Anglais sous les tropiques, Paris : Seuil, 1994 (Point Roman)
  • GARY, Romain, Les Racines du ciel, Paris : Gallimard, 1956 (Folio n°242)
  • Gide, André, Voyage au Congo, Paris : Gallimard, 1927 (Folio n°2731)
  • LE CLEZIO, Jean-Marie, Onitsha, Paris : Gallimard, 1991 (Folio n°2472)
  • VARGAS LLOSA, Mario, Le Rêve du Celte, Paris : Gallimard, 2011 (Folio n°5587)

Lecture complémentaire :

TODOROV, Tzevan, Nous et les autres. La réflexion française sur la diversité humaine, Paris : Seuil, 1992 (Point Essai).

Méthodes d’évaluation

Au moins un contrôle continu durant le semestre et une évaluation terminale pendant la session d’examens. L’Évaluation écrite sera centrée sur le développement d’une réflexion en lien avec les œuvres étudiées (dissertation littéraire), sur les techniques d’analyse littéraire (commentaire littéraire) et sur un travail de recherche autour d’une thématique ou d’une problématique à étudier de manière transversale.