Témoignage Isabelle Schmitt - DU philosophie de l'ostéopathie

Publié le 22 mai 2018 Mis à jour le 22 mai 2018
1) Comment avez-vous eu connaissance du DU « Philosophie de l’ostéopathie » ?
Par Jean-Marie Gueullette venu présenter le DU au congrès de l’UFOF, après que j’ai lu son excellent livre sur l’ostéopathie.
 
2) Pourquoi vous êtes-vous inscrit à cette formation ?
Par curiosité et enthousiasme d’entendre parler d’ostéopathie par des universitaires ayant du recul sur les connaissances en sciences humaines.
 
3) Que vous apporte cette formation par rapport à votre formation initiale d’ostéopathe ?
La formation initiale en ostéopathie apporte le savoir faire. Ce DU permet d’étayer ce savoir et de le contextualiser dans l’histoire de la pensée humaine, des sciences, de la médecine, de l’anthropologie, de la psychanalyse et de l’ostéopathie.

 

 


4) Y a-t-il déjà pour vous une forme de mise en application de ce que vous travaillez au DU dans votre quotidien d’ostéopathe ?
Ce cheminement dans les voies de la connaissance proposé par ce DU me donne une posture mieux ancrée. Et particulièrement elle valide et légitime l’ostéopathie dans le paysage scientifique en lui restituant sa juste place avec ses spécificités.

 
5) Que pensez-vous de l’articulation entre réflexion philosophique et travail pratique durant la formation ?
Elle est la plupart du temps judicieuse et elle permet de ne pas cantonner ce DU dans une sphère intellectuelle déconnectée de notre réalité quotidienne d’ostéopathe.
 

 
 
6) Comment cette formation vient questionner votre activité professionnelle ?

Elle permet un point de vue inhabituel sur ma profession. Elle m’invite à être plus précise dans ma façon d’exprimer les perceptions et mon approche ostéopathique, pour que mon discours explicatif soit compréhensible par des personnes non initiées. Elle m’interroge sur ma représentation du corps. Elle m’invite à ne jamais rester figée dans un point de vue en aiguisant ma curiosité sur des points de vue très différents explorés pendant cette année riche en propositions.

7) Lors des sessions, quelle est la thématique qui vous a le plus marqué et pourquoi ?
La thématique de l’éthique me touche particulièrement parce qu’elle touche à l’essentiel de la posture de l’ostéopathe.
 
8) Que souhaitez-vous dire à des ostéopathes qui découvrent l’existence de cette formation ?
J’avais une petite appréhension en ce qui concerne la laïcité de l’enseignement dans une université catholique, non par mes convictions personnelles mais par désir de respect de ma liberté. J’ai découvert un corps enseignant respectueux qui n’a jamais eu un discours prosélyte ou emprunt de religion. Ce DU est une opportunité et un cadeau pour les ostéopathes. L’équipe pédagogique est d’une qualité exceptionnelle, nous apportant des notions complexes de philosophie de manière abordable. Je leur apporte toute ma gratitude. Ce DU est une étape essentielle dans l’histoire de notre profession.