Témoignage Catherine Paule - DU philosophie de l'ostéopathie

Publié le 27 juin 2019 Mis à jour le 28 juin 2019
1) Comment avez-vous eu connaissance du DU « Philosophie de l’ostéopathie » ?
Par l’intermédiaire d’un ancien étudiant de ce DU, Emmanuel Protière et suite à la lecture du livre de Jean-Marie Gueullette L’ostéopathie une autre médecine.
 
2) Pourquoi vous êtes-vous inscrit à cette formation ?
Le thème un peu mystérieux du DU « la philosophie de l’ostéopathie » a suscité mon intérêt. J’ai été tentée par cette formation universitaire, faite par des enseignants non ostéopathes et étonnamment intéressés par l’ostéopathie. J’ai pensé ainsi dynamiser ma pratique et mon enseignement.
 
3) Que vous apporte cette formation par rapport à votre formation initiale d’ostéopathe ?
Le regard extérieur sur notre profession par des professionnels non ostéopathes, historien, théologien, psychanalyste, juriste, littéraire, médecin... Une nouvelle dimension du concept ostéopathique grâce à l’apprentissage de la démarche philosophique.
 
4) Y a-t-il déjà pour vous une forme de mise en application de ce que vous travaillez au DU dans votre quotidien d’ostéopathe ?
Oui, dans ma pratique (alors que nous n’avons appris aucune technique) et surtout dans ma manière de concevoir l’approche ostéopathique et de parler de ma pratique.
 
5) Que pensez-vous de l’articulation entre réflexion philosophique et travail pratique durant la formation ?
Je trouve l’approche pratique sur la perception intéressante, elle permet un temps de réflexion et d’analyse de nos pratiques. Compte tenu de l’ampleur et de la richesse du programme d’enseignement théorique de la philosophie, des temps d’échanges prévus pour analyser nos expériences et développer notre démarche de pensée philosophique sont très enrichissants.
 
6) Comment cette formation vient questionner votre activité professionnelle ?
Cela vient questionner l’essence de la relation thérapeutique. Au-delà de l’aspect thérapeutique cela vient aussi nourrir une réflexion sur une place spécifique de notre pratique dans la société et de son évolution dans le temps. Cette formation nous aide à définir notre identité professionnelle et notre statut.
 
7) Lors des sessions, quelle est la thématique qui vous a le plus marqué et pourquoi ?
L’ensemble des thématiques abordées ont été passionnantes : l’efficacité du cours théorique sur l’histoire de la philosophie comme entrée en matière ; L’approche littéraire de Dominique Vinay :Travail original sur l’écriture pour nous thérapeute manuel ! ; l’Ethique au cœur de notre pratique ; l’approche psychanalytique de la personne, la philosophie des sciences et tous les autres sujets.
8) Que souhaitez-vous dire à des ostéopathes qui découvrent l’existence de cette formation ?
Venez profiter de l’intérêt des enseignements donnés par des intervenants de hautes compétences. Venez, même si vous êtes débutant, travailler sur le sens philosophique de l’ostéopathie. Venez découvrir ce que la démarche philosophique peut vous apporter comme étonnement et questionnement. Venez chercher un nouvel élan dans la pratique de votre métier et partager vos réflexions avec des confrères, en toute humilité, hors de conflit d’intérêt et querelles de clocher si souvent rencontrés dans nos associations professionnelles. Faites partie de cette communauté d’individus bienveillants en quête d’un sens actualisé de l’ostéopathie.