Sémiotique et Bible n°45 - Mars 1987

Bulletin d'études et d'échanges publié par le Centre pour l'Analyse du Discours Religieux

Sommaire de la revue n°45

Parole, figure et parabole – Jean Delorme

Jésus, conteur d’histoires : la narration dans les paraboles – J.F. Habermacher

J. F. HABERMACHER (Institut de Recherches Herméneutiques, Neuchâtel) tente de définir la parabole par le biais de deux approches. Une phénoménologie des paraboles fait apparaître que celles-ci rejoignent l’auditeur dans son expérience contradictoire et déconstruit la compréhension que celui-ci a du monde. L’approche herméneutique permet de définir la parabole comme métaphore appliquée à la forme narrative. La narration en tant que telle ouvre la possibilité d’une référence à Dieu. L’auteur compare alors les paraboles « religieuses » des évangiles à une autre, « poétique », extraite des oeuvres de Kafka.

Traits paraboliques et discours de révélation en Jean 10 : 1-21 – R. Kieffer

R. KIEFFER (Université de Lund – Suède) reconnait dans la parabole johannique deux amorces de mini-récits paraboliques, repris par le discours explicatif suivant qui développe deux traits différents pour mieux les unifier : la porte de l’enclos, le berger et son troupeau. L’auteur tente de mettre en rapport les figures de la parabole avec différents acteurs présents dans la situation de communication ou convoqués dans le discours englobant. La parabole enfin est définie comme discours de révélation de son propre énonciateur.

Les récits-paraboles et la fonction du secret pour le destinataire de Marc – B.M.F. Van Iersel

B.M.F. van IERSEL (Université de Nimègue) se propose d’étudier la configuration du secret telle qu’elle apparaît dans l’Evangile de Marc à propos de la parole du semeur. L’auteur repère d’abord que l’isotopie des semailles s’étend au-delà de la parabole, tout au cours de la première partie de l’Evangile et qu’elle est articulée à l’opposition secret-révélation, énigme-solution, comme l’est aussi la parabole des vignerons à la fin de l’Evangile. Ainsi le secret est maintenu sur l’ensemble du livre et n’est révélé que partiellement au lecteur qui, par sa connaissance du terme du récit, pourra établir de nouvelles homologations entre la parabole du semeur et le récit de la passion.

Abonnez-vous !

Télécharger le formulaire d'abonnement à Sémiotique et Bible

télécharger
Plaquette de formation continue

Télécharger le bon de commande au numéro

télécharger
Plaquette de formation continue