[Reportée] Dire les dégoûts du corps : une voie pour l’humanisation des pratiques ?

3ème CONFÉRENCE DU CYCLE : LE CORPS DANS LE SOIN : LE CORPS SOUFFRANT, CORPS TROUBLANT DU CIE

le jeudi 26 mars 2020 à 18h30

Lieu de l'événement

Contact

Darlène Rizzitelli

0472325022
cie@univ-catholyon.fr

Le dégoût semble être une réaction instinctive, naturelle, viscérale. Cependant, comme le corps, comme le registre de ce qui est obscène et monstrueux, comme les modalités d’expression de l’affect, des mots et des pensées, il est une puissante construction sociale. Qu’en est-il dans le contexte contemporain, marqué par l’individualisation, le contrôle, la performance et l’optimisation ? Le corps à corps de la relation de soin ou d’accompagnement, qui sollicite vue, ouïe, toucher, odorat, sensations, semble se teinter d’un profond refoulement du dégoût. En ce qu’il s’oppose en apparence aux « protocoles de bientraitance », il semble devenu honteux, intolérable et indicible. S’éprouver ou se ré-éprouver dégoûté, violent, haineux, en particulier en groupe, serait une manière de ré-humaniser des pratiques qui risqueraient de tomber dans le « pur geste technique ».

Intervenant

Damien André – Psychologue clinicien