[COLLOQUE] "Principes fondateurs et applications concrètes de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme 70 après son adoption"

Publié le 7 novembre 2018 Mis à jour le 8 novembre 2018

Le Bureau international Catholique de l'Enfance (BICE) et l'IDHL s'associent pour ce colloque qui sera suivi de la projection du documentaire "Amal"

Date(s)

le 23 novembre 2018

14h30 à 18h00
Ajouter à mon agenda 23-11-2018 23-11-2018 40 [COLLOQUE] "Principes fondateurs et applications concrètes de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme 70 après son adoption" Le Bureau international Catholique de l'Enfance (BICE) et l'IDHL s'associent pour ce colloque qui sera suivi de la projection du documentaire "Amal" AMphi Mouterde - A101
Lieu(x)

Campus Saint-Paul

AMphi Mouterde - A101
Programme
  • 14h30 - 16h30
Mots de bienvenue :
M. André Dizdarevic, Directeur de l’Institut des Droits de l’Homme, UCLy
Mme Alessandra Aula, Secrétaire générale du Bureau international catholique de l’enfance

Intervention introductive :
Prof. Pascale Boucaud, Doyen du Pôle Facultaire Droit, Sciences économiques et sociales,UCLy
La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et l’émergence d’une communauté de valeurs

Table ronde :
• Prof. Cristina Castelli, Directrice de l’Unité de Recherche sur la Résilience, Université
catholique du Sacré Coeur de Milan

Le rôle des tuteurs de résilience auprès des enfants victimes de violences
• Mme Yulia Akhtyamova, Psychologue auprès du Center for Curative Pedagogics de Moscou

Qu’est ce que l’éducation inclusive des enfants en situation de handicap nous apprend ?
• Me Marie-Noëlle Frery, Avocate au barreau de Lyon

Personnes vulnérables en demande d’asile en France : entre les principes de droit
international et la réalité ?
Débat avec les participants
  • 17h30
Projection du documentaire Amal de Mohamed Siam (1h23)

Amal a 14 ans lorsqu’elle participe aux premières manifestations de la place Tahrir en Egypte.
Bien qu’elle soit brutalisée par la police, rien ne semble alors pouvoir décourager sa
détermination à lutter contre l’injustice et la corruption. Pourtant, au cours des six années pendant lesquelles Mohamed Siam l’a suivie, caméra au poing, son intrépidité plie peu à peu sous le poids des normes sociales auxquelles elle est soumise. Un regard inédit et fort sur les enfants du printemps arabe.