Théoriser et écrire sa pratique

Dans les métiers de « relation », les opportunités d’écrire et de théoriser sa pratique sont nombreuses : mémoire pour l’avancée d’une carrière ou la formation personnelle, rapport à l’attention des décideurs ou usagers, article pour une publication associative, etc., tous ces textes volontaires ou contraints ponctuent la vie des praticiens du social.
Or, cette pratique de l’écriture est vécue par beaucoup comme intimidante et met en œuvre, il est vrai, bien des difficultés.

Public

Praticiens du secteur sanitaire, médico-social et social confrontés à la nécessité d’écrire à partir de leur pratique : psychologues, soignants, éducateurs, assistants de service social...

Pré-requis

Aucun

Objectifs

Nous nous attacherons à trois dimensions complémentaires :
  • S’autoriser à écrire. Autrement dit, comment dépasser le verrou de l’inhibition, qui nous fait si souvent remettre à plus tard, dans l’attente d’une hypothétique inspiration, le geste d’écrire ?
  • La question de la validité. À partir de quels indicateurs puis-je être suffisamment assuré·e de mes hypothèses pour les assumer ?
  • Le problème de l’adresse. Le « personnage principal » de l’écriture, contrairement à ce qu’on croit souvent, n’est pas l’auteur, mais bien le lecteur. C’est pour lui qu’on écrit, c’est sur lui que le texte produira des effets. Comment le prendre en compte et mesurer nos paroles en fonction de lui ?

Programme

  • Interprétation ;
  • Attentes du lecteur ;
  • Lisibilité ;
  • Subjectivité et recherche ;
  • Créativité.

Organisation pédagogique et modalités d’évaluation

  • Une partie théorique (environ 30% de la formation) sur les conditions de validité des hypothèses qu’on formule à partir de cas (clinique ou observation).
  • Une partie de réflexion groupale, d’écoute, d’échanges et d’interactions à partir des projets des participants (environ 60% du temps de formation, répartis sur les 2 journées).

Equipe pédagogique

Patricia Mercader, Professeure émérite en psychosociologie clinique, très impliquée dans la formation à partir de la pratique, Patricia Mercader a notamment coordonné « La formation en psychologie, filiation bâtarde, transmission troublée ».