Sémiotique et Bible n°79 - Septembre 1995

Bulletin d'études et d'échanges publié par le Centre pour l'Analyse du Discours Religieux

Sommaire de la revue n°79

La sémantique interprétative de F. Rastier – Pierre Dard

Pierre DARD (Saint-Etienne, CADIR-Lyon) illustre, en l’appliquant à un texte, la théorie de la sémantique différentielle de François Rastier, dont il a exposé les grandes lignes dans les numéros 77 et 78 de Sémiotique et Bible et dont il complétera la présentation dans le prochain numéro de la revue. Cet article est donc un exercice pratique d’analyse sur un texte particulier : la parabole dite des « vignerons homicides » d’après Mc 12, 1-11.

Matthieu 16, 21-17, 9 – François Genuyt

François GENUYT (CADIR-Lyon) rassemble en une seule unité textuelle trois séquences des chapitres 16 et 17 : la première annonce de la Passion, l’énoncé des conditions pour suivre Jésus et l’épisode de la Transfiguration. Dans la première séquence, Jésus traite le phénomène de dénégation par lequel Pierre tend de rendre impossible le processus qui conduit à la résurrection. L’interprétation de la deuxième séquence, en traduisant littéralement le terme grec psuchè (« réalité psychique »), suggère que la condition posée par Jésus pour le suivre n’est pas du tout perdre en se laissant mourir mais de renoncer à la prétention d’être le tout pour devenir quelqu’un. Enfin, l’analyse de la Transfiguration articule la vision et l’audition, l’objet lumineux et la voix du Père : deux repères nécessaires à l’identification des disciples comme sujets filiaux.

Sémiotique et sociologie – Jean-Loup Ducasse

Sollicité par le CADIR pour animer la journée de recherche du 17 décembre 1994 sur l’articulation entre sémiotique et sociologie, Jean-Loup DUCASSE, du CADIR-Aquitaine, choisit d’introduire le travail par le témoignage de son itinéraire. Sémiotique et Bible publie ici ce premier temps de travail, qui fut présenté sous le titre : Traces d’un choc entre sociologie et sémiotique sur fond de lecture biblique.

Compte rendu de thèse – François Martin

François MARTIN (CADIR-Lyon) a soutenu, le 6 février de cette année, sa thèse de doctorat à la Faculté de Théologie de Lyon. En guise de compte-rendu de cet évènement, nous publions ci-dessous le texte par lequel le candidat a exposé oralement devant le jury le propos et le contenu de sa thèse.

Abonnez-vous !

Télécharger le formulaire d'abonnement à Sémiotique et Bible

Download
Plaquette de formation continue

Télécharger le bon de commande au numéro

Download
Plaquette de formation continue