Sémiotique et Bible n°173 - Mars 2019

Bulletin d'études et d'échanges publié par le Centre pour l'Analyse du Discours Religieux

Sommaire de la revue n°173

La parole et ses chemins (5) L’application du paradigme sémiotique à l’accompagnement spirituel selon François de Sales : Enonciation et figures de la perte féconde - Chapitre 4 - L’introduction a la vie dévote - Olivier Robin

Une première remarque formelle sur le texte fournira l’impulsion initiale de l’analyse. Un trait aisé à oblitérer démarque en effet le discours salésien des récits évangéliques dans leur version grecque : la présence de titres1. Ceux-ci présentent, dans l’œuvre salésienne, la double particularité d’être substantiels et manifestement travaillés par leur auteur. Ils devront être pris en compte dans la lecture 2 et sur leur base seront amorcés un découpage de l’Introduction et un repérage figuratif 3.

Le signe des pains inépuisables et le grand malentendu (Jn 6) (suite) - Jean-Yves Thériault, Jean Delorme

Pour vous mettre en appétit de lecture voici la conclusion de cet article, par lequel Jean DELORME (CADIR-Lyon), relayé par Jean-Yves THÉRIAULT (Professeur retraité, Université du Québec à Rimouski) poursuit l’analyse de Jn 6 en examinant les v. 34-71 : « Il a fallu toute une génération pour que Jean "mastique" et finisse par mettre par écrit, sous cette forme-là, ces rêmata. Ce ne sont pas des paroles qu’il a notées le soir même. Ce n’est pas possible. Il y a une mémoire qui a ruminé longtemps ces paroles événements pour aboutir à cette rédaction géniale. Tout le discours est ainsi défini comme étant des paroles de vie éternelle. » Bonne mastication, donc…

L’histoire de Joseph : un apprentissage de la fraternité - Anne Pénicaud

L’article d’Anne PÉNICAUD (CADIR) interroge l’éclairage donné à la relation fraternelle par l’histoire de Joseph, dans la Genèse. Ce texte fait état d’un travail au long cours mené dans le sein du CADIR, et dont les participants ont pu « constater que sa difficulté imposait aux lecteurs un voyage interprétatif presque aussi rude que celui, fictif, de Joseph et de ses frères. Une première lecture, en quête d’une vraisemblance donnée sur la scène humaine, s’y heurtait constamment à des obstacles qui rendaient le texte de plus en plus opaque, indiquant la nécessité d’une interprétation réordonnée à la présence agissante de Dieu. Lu dans cette seconde perspective, il s’éclairait et se diffractait en un réseau figuratif où s’indiquaient les structures que cet article a tenté d’esquisser. » C’est à effectuer un même « voyage interprétatif » que vous invite la lecture des pages qui suivent.

Abonnez-vous !

Télécharger le formulaire d'abonnement à Sémiotique et Bible

Download
Télécharger le livret auditeurs libre en philosophie

Télécharger le bon de commande au numéro

Download
Télécharger le livret auditeurs libre en philosophie