Sémiotique et Bible n°110 - Juin 2003

Bulletin d'études et d'échanges publié par le Centre pour l'Analyse du Discours Religieux

Sommaire de la revue n°110

Exégèse : Prospective impertinente – François Martin

Cet article reprend une contribution donnée en septembre 1999 lors d’un colloque de l’Ecole Biblique de Jérusalem. François MARTIN y analyse les relations épistémologiques entre la sémiotique, l’exégèse et la lecture chrétienne des Ecritures. Il montre comment les postulats de la lecture chrétienne des Ecritures se trouvent revisités et réactualisés « scientifiquement », comme principes, à partir d’une approche sensible à la fonction subjectivante du langage et aux dimensions énonciatives de la lecture. Il apparaît alors que la sémiotique, dans ses développements récents, peut donner à penser et à articuler ces bases fondamentales de la lecture.

L’hospitalité d’Abraham : Lecture d’une eau-forte de Rembrandt – J. Maas et N. Tromp

La rédaction de Sémiotique & Bible est heureuse de pouvoir proposer à nouveau à ses lecteurs les travaux du groupe néerlandais Semanet (Tilburg – Nimègue). Les relations entre Semanet et le Cadir sont anciennes, elles ont toujours été fructueuses grâce à la diversité des domaines de recherche. Dans cet article Jacques MAAS et Nico TROMP (de l’Université Catholique d’Utrecht) proposent l’analyse sémiotique d’une eau-forte de Rembrandt, datant de 1656 : L’Hospitalité d’Abraham. Cette lecture d’image inaugurera dans la revue une série d’études dans lesquelles la sémiotique de l’image se met au service d’une approche de la lecture.

Comment Jésus fait le Prophète (Mc 14, 56-72) – Jean-Yves Thériault

Jean-Yves THERIAULT (Rimouski Québec – Groupe ASTER) propose l’analyse sémiotique d’un passage du récit de la Passion de Jésus en Marc. Une figure et un dispositif de la « prophétie » se construisent dans la scène nocturne qui rapporte la comparution chez le Grand-Prêtre, les outrages et le reniement de Pierre. « Fais le prophète ! », cette demande est encadrée par deux prophéties de Jésus. L’une est prononcée devant ses accusateurs : « Vous verrez le fils de l’homme », l’autre est rappelée au moment de son accomplissement : « Trois fois tu m’auras renié ». Le chant du coq montre ainsi comment Jésus « fait le prophète » alors que la scène des outrages en montre l’envers. Cette mise en discours de la prophétie dans le chapitre de Marc est susceptible de donner une compétence de lecture pour l’ensemble du récit de la Passion.

Servir la piété – Olivier Petit

Parvenu au terme de sa lecture de 1 Timothée, lecture menée dans le cadre d’une recherche théologique portant sur le ministère et les ministères, Olivier PETIT (CADIR – Lyon), poursuit ici l’exposé des réflexions suscitées par cette lecture. Il aborde ici la question de la piété en étudiant successivement « le service de la piété » et « la piété du serviteur », définie d’abord à partir de Paul et Timothée, puis à partir de l’épiscope, des serveurs et des anciens.

Abonnez-vous !

Télécharger le formulaire d'abonnement à Sémiotique et Bible

Download
Télécharger le livret auditeurs libre en philosophie

Télécharger le bon de commande au numéro

Download
Télécharger le livret auditeurs libre en philosophie