DU Droit du climat et du développement durable

Informations générales

Niveau de recrutement
Bac
Conditions d'admission
Durée de la formation
3 ans
Lieu(x) de formation
Lyon
Stages
Non
Accessible en

La transition écologique, qui envisage un nouveau modèle socio-économique pour transformer nos habitudes afin de répondre aux grands enjeux environnementaux, sanitaires et énergétiques qui viennent mettre en péril l’avenir de nos sociétés, est le prochain défi à relever par l’humanité. La diminution des ressources en eau potable pour cause de pollution ou de surexploitation, le changement climatique, la perte accélérée de la biodiversité, les risques sanitaires et environnementaux liés au développement technologique ont conduit les différents acteurs (Etats, entreprises et individus) à prendre conscience de la nécessité de s’adapter et d’agir.

Le Diplôme d’Université droit du climat et du développement durable permet aux professionnels ainsi qu’aux étudiants d’acquérir une expertise juridique et transdisciplinaire aujourd’hui recherchée dans toutes les structures (cabinets d’avocats, entreprises, administration centrale et décentralisée, organisations internationales et organisations non gouvernementales) afin de satisfaire aux exigences légales prises par les Etats au niveau national, supranational ou international. Les négociations internationales et européennes actuelles (COP) mais également européennes, ainsi que l’augmentation des départements spécialisés dans ces thématiques au sein des entreprises ou des cabinets d’avocats attestent de la nécessité de ce type de compétences parmi les juristes.

Objectifs

  • Acquérir une expertise juridique directement exploitable sur le terrain professionnel et développer des compétences transdisciplinaires et intersectorielles.
  • Monter des projets pédagogiques en équipe à finalité pratique afin d’enrichir les enseignements théoriques et donner la possibilité de participer activement à l’amélioration de la société.

Publics

Niveau de recrutement : Bac


Conditions d'admission

  • Formation initiale ou continue accessible à toute personne inscrite en Licence ou Master et à tout professionnel intéressé par les questions juridiques liées à la transition écologique.
  • Sélection sur dossier 

Inscription

  • Constitution du dossier : le formulaire d’inscription complété
  • Date limite de candidature : 2 septembre 2019 / Début de la formation : octobre 2019.
  • Coût de la formation : Pour les étudiants en double inscription 610 euros par an / Pour les professionnels 1900 €uros ou 250 euros par module / Possibilité de s’inscrire « à la carte »


Ouverture sous réserve d’un nombre d’inscrits suffisant

Le programme est assuré par des universitaires et des professionnels spécialisés (diplomates, ingénieurs, scientifiques, juges, avocats)

1ère année (2019-2020) :

? Module 1 : Introduction au droit du climat et du développement durable
? Module 2 : Droit européen et justice environnementale
? Module 3 : Climate Law
? Module 4 : Droit de la biodiversité

2ème année (2020-2021) :

? Module 5 : International and comparative law of natural resources
? Module 6 : Circular economy and ecological transition
? Module 7 : Principes de droit de l’environnement
? Module 8 : Droit des peuples autochtones

3ème année (2021-2022) :

? Module 9 : International investment law and sustainable development
? Module 10 : Environmental migrants and climate refugees
? Module 11 : Ecologie et religions
? Module 12 : Projet pédagogique en équipe à finalité pratique

Débouchés professionnels

Grâce à l’expertise juridique et transdisciplinaire acquise dans le domaine de la transition écologique, de la gestion des ressources, du changement climatique et de gestion des risques sanitaires et environnementaux, le diplôme universitaire Droit du climat et du développement durable permet de répondre à des besoins existants dans la plupart des structures employant des juristes (cabinets d’avocats, entreprises, administration centrale et décentralisée, organisations internationales et non gouvernementales…).

En effet, des obligations juridiques en matière de climat, de gestion et de préservation des ressources, de lutte contre le réchauffement etc. s’imposent de plus en plus aux acteurs institutionnels (UE, Etats, collectivités…) et aux acteurs privés (entreprises). Le besoin de juristes dans ces domaines sera dès lors en forte croissance dans les années à venir.