Intertextualité et épistolaire

Fiche ECTS du cours d'Intertextualité et Épistolaire enseigné dans le cadre du programme de Licence de Lettres modernes.

  • Crédits ECTS : 3
  • Responsable : Didier PERCEVEAUX
  • Semestre 3

Objectifs

Qu’est-ce qui fait qu’un texte peut être dit littéraire ? On peut retenir, parmi tant d’autres, deux critères déterminants :

  • Est littéraire un texte qui n’entre pas dans un système de communication sociale à visée fonctionnelle entre un destinateur et un destinataire, mais s’adresse à un ensemble de lecteurs anonymes et virtuels.

Or, deux genres échappant à cette définition ont progressivement investi le champ littéraire : la lettre, dès l’Antiquité ; le journal intime, dès la fin du XIXe, soit un siècle après son apparition.

  • Un texte littéraire en cache toujours un autre (ou plusieurs autres), qu’il cite, plagie, parodie, pastiche, transpose, adapte, développe ou complète. Tout texte littéraire est un palimpseste.

Étudier ces deux éléments permet une approche originale du champ littéraire.

Contenu

Le cours se propose, dans un premier temps, de faire une incursion dans l’immense domaine de l’intertextualité, en étudiant différentes formes de réécriture : plagiat (avoué ou non), citation, parodie, pastiche, suite (en choisissant en particulier quelques personnages mythiques ou littéraires emblématiques : Œdipe, Dom Juan, Salomé…)

Dans un second temps, on s’intéressera aux diverses formes sous lesquelles l’épistolaire s’est imposé comme forme littéraire : correspondance d’écrivains (réelle ou fictive), héroïde latine, lettre ouverte, lettres incluses dans le corps d’un roman (en particulier dans les romans de l’entre-deux-guerres : Gide, Montherlant, Duhamel), enfin roman épistolaire à plusieurs voix ou univoque.

Références bibliographiques

Œuvres au programme :

  • LACLOS Pierre CHODERLOS de, Les liaisons dangereuses, Paris : Gallimard, 2008 (Folioplus Classiques)
  • SENANCOUR Etienne PIVERT de, Obermann, Paris : Gallimard, 1984 (Folio classique)
  • GIDE André, Les faux-monnayeurs, Paris : Gallimard, 2008 (Folioplus classiques)

Lecture complémentaire :

GENETTE Gérard, Palimpsestes. La littérature au second degré, Points, 1992 (Essais)

Méthodes d’évaluation

Au moins un contrôle continu durant le semestre, et une évaluation terminale pendant la session d’examens.

La licence de Lettres modernes à l'UCLy

Faculté des Lettres et Civilisations Faculté de Lettres moedrnes

La Faculté propose une licence de Lettres modernes,une licence d’Histoire, une préparation aux concours IEP. Une poursuite d’étude en Master MEEF Lettres est également possible.

Licence de Lettres modernes Licence de Lettres modernes - remise des diplômes

Découvrez la licence de Lettres modernes, ses parcours pré-professionnalisants et son offre culturelle d’exception.

Catalogue des cours de la Licence de Lettres modernes Pôles lettres et langues UCLy

Retrouvez tous les détails des cours de Lettres modernes (1e, 2e et 3e années) en ligne.

Contacter la Faculté de Lettres modernes

Secrétariat

04 72 32 51 27
lettres.modernes@univ-catholyon.fr