[JOURNÉE D'ÉTUDE] Comment t'appelles-tu ? et tu me diras qui tu es

Publié le 17 mai 2019 Mis à jour le 18 septembre 2019

Dans toutes les cultures, attribuer un prénom à un nouveau-né c’est choisir d’inscrire celui qui arrive dans la communauté des humains, dans la filiation, c’est l’envisager comme sujet.

Date(s)

le 29 novembre 2019

De 8h45 à 16h30
Ajouter à mon agenda 29-11-2019 29-11-2019 40 [JOURNÉE D'ÉTUDE] Comment t'appelles-tu ? et tu me diras qui tu es Dans toutes les cultures, attribuer un prénom à un nouveau-né c’est choisir d’inscrire celui qui arrive dans la communauté des humains, dans la filiation, c’est l’envisager comme sujet. Amphi Joseph Vialatoux
23 place Carnot
69002 Lyon
Lieu(x)

Campus Carnot

Amphi Joseph Vialatoux
23 place Carnot
69002 Lyon
Le choix et l’obligation de donner un prénom varie selon les cultures, les époques. Face à l’évolution des sociétés en recherche de nouveaux repères, en recherche de performance et d’individuation, la question de la transmission se pose, transmission familiale, transmission sociétale...

Prénommer suppose un acte d’anticipation qui incarne aussi le croisement de l’intime et du social, croisement qui interroge sur la manière dont la loi régule le choix et les limites.

Cette journée d’étude a pour objectif principal de questionner les logiques et les effets de cet acte :
  • Qu’est-ce que le choix d’un prénom spécifique nous donne à voir sur l’organisation familiale ?
  • Les espaces spatio-temporels encadrant la venue de cet être humain, sont-ils suffisamment souples ? Le sujet peut-il s’y déployer librement ? Son identité et sa personnalité se construiraient-elles en étant pré-façonnées ?
  • Des difficultés ou facilités d’appropriation peuvent se rencontrer chez certains enfants qui ne sentent pas, par exemple destinataires du choix du prénom qui leur a été donné. Cette non rencontre peut impacter la construction de leur identité et donner lieu à des revendications ultérieures.
En effet, comment ces derniers s’accommodent-ils de ce choix ? Destin et destinée sont à interroger tout comme la problématique du don d’un prénom à un enfant et la capacité, le désir de le recevoir.
Ainsi ces problématiques seront traitées par différents professionnels issus de corps de métiers multiples prenant appui sur des disciplines variées.
 

Programme

 
8h45 : Accueil des participants
9h30 : Introduction : Emmnauel Gabellieri, Vice-recteur chargé de la recherche, UCLy
 

Président de la séance : Glaucia da Costa Neves, psychologue clinicienne

 

9h45 :  Dénominations et transmissions. Les usages sociaux du prénom

Christine Plasse-Bouteyre, Enseignant-Chercheur, sociologue, GIRP, UCly

10h15 : Ange déchu d’une rencontre éphémère

Lucas Sothier et Camille Maréchet, éducateurs spécialisés

10h45 : Agathe brave le pouvoir dans son domaine

Célia Vaz-Cerniglia, enseignant-chercheur en psychologie, GIRP, UCLy
11h15 : Échanges avec la salle
11h45 : Pause Déjeuner


Président de la séance : Glaucia da Costa Neves, psychologue clinicienne


13h45 : La prénomination en analyse des pratiques professionnelles : entre culpabilité et responsabilité…

Stéphane Pawloff, Anthropologue

14h15 :  Le prénom : toute une histoire…

Margherita Merucci, Enseignant-Chercheur en psychologie, psychologue, GIRP, UCLy

Pause 14h45 à 15h00
 

15h00 : Du prénom au surnom. Illustration par des vignettes cliniques

Chloé Laval, psychologue clinicienne

15h30 : L’influence du prénom dans le jugement sur autrui et l’évaluation.

Valérie Bertrand, Enseignant-chercheur en psychologie sociale, GIRP, UCLy et Virgile Jefferson, Neuropsychologue

16h00 : Échanges avec la salle
16h30 : Clôture de la journée
 

Comité d’organisation :

Gaëlle Bréon, Camille Maréchet, Céline Varembon, Lucas Sothier, Stéphane Pawloff, Glaucia da Costa Neves, Margherita Merucci, Célia Vaz-Cerniglia

 

Comité scientifique :

Enseignants-chercheurs du groupe GIRP, UCLy : Valérie Bertrand, Christine Plasse-Bouteyre, Célia Vaz-Cerniglia