• Psychologie,

[Colloque] Où nous conduit l'insignifiance ?

Publié le 7 novembre 2019 Mis à jour le 12 novembre 2019

L’objet de ce colloque pluridisciplinaire est multiple. Il réside dans notre désir de découvrir les raisons qui poussent certaines personnes à chercher à donner du sens à leur existence et aussi à étudier les stratégies mises en place par ceux qui se trouvent dans une situation d’extrême vulnérabilité pour leur survie psychique et leur équilibre socio-psychoaffectif et cognitif.

Date(s)
Lieu(x)

Campus Carnot

Campus Carnot
Université Catholique de Lyon
23 place Carnot
69002 Lyon
La recherche de sens dans un environnement qui n’en propose plus, ou du moins qui apparaît incontrôlable et dénué de sens favoriserait l’émergence de dispositifs, de
moyens, de médiations, d’expressions nouvelles ou revisitées.

Ce processus créatif peut nous amener à comprendre toujours un peu mieux les ressources psychologiques, cognitives et sociales de tout un chacun lorsqu’il se trouve confronté à l’insensé, l’impensable, voire à la part destructrice et inhumaine chez soi ainsi que chez son semblable.

En outre, la question de la prédominance de l’individualisme nous incite aussi à réinterroger la demande de recherche d’un étayage groupal et nous interroge sur le sentiment d’appartenance à un groupe. Que vient signifier cette ambivalence ?

Des situations extrêmes vécues par certains sujets et considérées comme telles par ceux-ci nous amèneront à reconsidérer nos manières de penser et d’agir au regard des processus psychiques intentionnels cachés et visibles.

Ce colloque s’inscrit dans la continuité du précédent qui portait déjà sur la psychologie à l’épreuve du sens. Néanmoins, il s’en décale car l’insignifiance n’est pas l’insensé.


Mots clés
: Sens – insignifiance – chaos – traumatisme – création - existence – résilience
 

Comité scientifique : Valérie Bertrand ; Brigitte Blanquet ; Céline Borg ; Emmanuel Gabellieri ; Margherita Merucci ; Christine Plasse-Bouteyre ; Célia Vaz-Cerniglia.


Comité d’organisation
: Groupe Interdisciplinaire de Recherche en Psychologie, GIRP – UCLyon.


PROGRAMME DU COLLOQUE


9h00 Accueil - Café
9h30 Mot du Vice-Recteur de la recherche, Emmanuel GABELLIERI, UCLy


Matinée présidée par : Clovis LEVREZ, Enseignant-Chercheur en psychologie

9h45 « Les paradoxes de la modernité : entre désenchantement du monde et bricolage idéologique », Christine PLASSE-BOUTEYRE, enseignante-chercheure en sociologie, UCLy

10h05 « Les métamorphoses de l’insignifiance : de la vacuité au témoignage », Pascal MARIN, Pr. en philosophie, UCLy

10h25 Échanges avec la salle

10h40 Pause

10h55 « In-signifian-ce à l’épreuve du détail », Brigitte BLANQUET, Pr. en psychologie, orientation psychanalytique, UCLy

11h15 « Où nous conduit l’insignifiance ? », Laurence CONFAIS, psychologue clinicienne, coordinatrice d’un Lieu d’Accueil Enfants Parents et accueillante.

11h35 « Le salarié en insertion : Un salarié insignifiant ? », Valérie BERTRAND, enseignante-chercheure en psychologie sociale, UCLy

11h55 Échanges avec la salle
 
12h15 Déjeuner libre
 

Après-midi présidée par : Amanda COMORETTO, Enseignante-Chercheure en psychologie

14h00 « De l’insignifiance au sens : quand la musique étaye le rapport au monde », Margherita MERUCCI, enseignante-chercheure en psychologie, UCLy

14h20 « L’importance d’être dans le vrai », Célia VAZ-CERNIGLIA, Enseignante-Chercheure en Psychologie, UCLy.

14h40 « Les bénéfices d’un cerveau au repos », Céline BORG, Pr.en neuropsychologie, UCLy

15h10 Échanges avec la salle

15h20 Pause

15h40 « Au fond du trou. Traversée expérientielle à deux voix de la recherche clinique », Julio Guillen, enseignant-chercheur et Dominique Reniers, Pr. en psychopathologie, orientation psychanalytique, Université Catholique de Lille.

15h50 « De l’insignifiance à la résilience : quête de sens et reconstruction après les traumatismes », Marie Anaut, Pr. Université Lumière Lyon 2

16h10 Échanges avec la salle

16h30 Clôture de la journée