• Nomination - élection,

Le nouveau Recteur de l’UCLy

Publié le 22 mai 2019 Mis à jour le 5 juillet 2019

Le Père Olivier ARTUS, vice-recteur chargé de la Recherche à l’Institut Catholique de Paris (ICP) de 2012 à 2018, a été nommé Recteur de l’UCLy. Son intégration se fera progressivement, afin de faciliter sa prise de fonction qui débutera officiellement le 1er juillet. Le Conseil d’Administration, les salariés de l’UCLy et les représentants de l’Association des Fondateurs et Protecteurs de l’Institut Catholique de Lyon (AFPICL) ont pour tradition de nommer à la tête de l’institution des recteurs aux parcours originaux, et celui-ci ne déroge pas à la règle.

Alors que Thierry MAGNIN, l’actuel Recteur, est titulaire de deux doctorats, en Sciences Physiques et en Théologie, Olivier ARTUS, pour sa part, est Docteur en Médecine et en Théologie.

Les deux hommes ont un autre point commun puisqu’ils sont également tous deux enseignants-chercheurs.

Un engagement résolument tourné vers l’Humain : la médecine du corps et de l’âme

D’origine lilloise, Olivier ARTUS obtient son doctorat en médecine à l’âge de 29 ans. C’est en lisant la Bible qu’il trouve sa véritable vocation, et décide alors de suivre, en parallèle de sa spécialisation en neurologie qu’il obtient en 1985, une formation au séminaire universitaire de l’Institut Catholique de Paris. Il est ordonné prêtre en 1988.

Il conjugue, dès lors, son ministère sur le diocèse de Sens-Auxerre avec la recherche, l’enseignement, puis le management universitaire. En 1995, il obtient son doctorat en Théologie. C’est en 2005 qu’il est habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur d’Écriture Sainte, à l’Institut Catholique de Paris, il est tout d’abord nommé Directeur de l’École des Langues et Civilisations de l’Orient Ancien (ELCOA) et prend ensuite la Direction de la Recherche de l’ICP. Depuis 2012, il exerce les responsabilités de Vice-Recteur chargé de la Recherche, à Paris. Il prendra officiellement ses nouvelles fonctions de Recteur à l’Université Catholique de Lyon le 1er juillet, pour un mandat de cinq ans.
« Finalement, je pense que la médecine m’a permis d’apprendre à observer, avant d’entreprendre. J’aime bien objectiver les réalités avant de commencer à travailler. Je ne me repose pas sur des impressions. J’essaie d’avoir des données positives sérieuses, avant de pouvoir décider ou de juger de quelque chose. », nous confie-t-il au cours d’un premier échange.

Une relation particulière avec la ville de Lyon

« Tout au long de ma vie, j’ai eu une relation étroite avec la ville de Lyon. J’ai fait mon service militaire, en tant que Médecin-Aspirant à l’Hôpital d’Instruction des Armées de Desgenettes, puis je suis venu au séminaire Saint Irénée, lors de mon passage au GFU (Groupes de Formations Universitaires) avant mon entrée au séminaire des Carmes à Paris. Je suis revenu à Lyon pour des colloques d'Écriture Sainte, et pour des réunions de vice-recteurs. J’ai aussi été appelé à revenir ici, il y a trois ans, en tant qu’expert du Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES). Au terme de cette visite d'évaluation comme à chacun de mes séjours lyonnais, je me disais “Quand même, ils ont de la chance ! ” ».

L’UCLy : un outil de travail extraordinaire

Le nouveau Recteur succède au Père Thierry MAGNIN, nommé Secrétaire Général et porte-parole de la Conférence des Évêques de France. « Son bilan est exceptionnel ! L’investissement du nouveau Campus Saint-Paul, sa réussite dans les mises en œuvre de projets de recherche, son savoir-faire de mise en coordination et de financement de ces projets a permis à l’institution de faire un grand saut qualitatif. C’est un outil de travail extraordinaire qu’il me laisse », déclare-t-il.

Un nouveau Recteur, très attaché aux relations internationales et connecté aux réalités du monde de l’Entreprise et de la Recherche

Olivier ARTUS affirme que « l’Enseignement Supérieur est connecté au monde de l’entreprise. Un établissement comme l’UCLy a pour mission première de préparer au mieux ses étudiants à l’insertion professionnelle. » Il souhaite ainsi, lors de son mandat, poursuivre le développement de la professionnalisation, consolider les liens internationaux, et ceux de la Recherche avec la Formation. Il portera également une attention toute particulière à poursuivre un recrutement d’enseignants hautement qualifiés, ainsi qu’à l’évaluation maintenant périodique par l’HCERES.

Depuis 2006, Olivier ARTUS enseigne à Bangalore, en Inde, où il est Visiting Professor au St Peter's Pontifical Institute. Il a également assuré des conférences à l’École Biblique et Archéologique Française de Jérusalem, et participe régulièrement à différents colloques internationaux. Il souhaite aujourd’hui mettre son expérience à l’international, au service de l’UCLy.

Réécouter le Podcast de la dernière interview d’Olivier Artus sur RCF

Consultez le communiqué de Presse de nomination 

CV d'Olivier Artus 



Crédit photo : tekoaphotos