• Culture,

L’UCLy au cœur de l’exposition de la 8ème Biennale Hors Normes

Publié le 23 septembre 2019 Mis à jour le 25 septembre 2019

Ouverte sur le monde et soucieuse de sensibiliser ses étudiants à l’Art, l’UCLy sera le cœur de l’exposition de la 8ème Biennale Hors Normes, du vendredi 27 septembre au samedi 5 octobre 2019 au soir.
Le thème retenu cette année, Le jour d’après, soulève les inquiétudes inhérentes au XXIème siècle. Demain sera-t-il transhumaniste et géré par les algorithmes ? Quel avenir pour la vie et l’esprit ? Demain peut-il être comme hier et devons-nous en avoir peur ? Les artistes peuvent-ils exprimer l’après « Big Bang » ?

L’UCLy, lieu d’exposition phare de la Biennale Hors Normes 2019


Pour cette 8ème édition, Guy Dallevet, président de la BHN, a choisi l’UCLy pour mettre en lumière les œuvres retenues par son comité. Les Campus Saint-Paul et Carnot accueilleront, du vendredi 27 septembre au samedi 5 octobre 2019, les soixante œuvres les plus marquantes de cette manifestation dans le cadre de la Biennale d’Art Contemporain.

Comme lors des éditions précédentes, la Biennale Hors Normes expose dans différentes bibliothèques et universités de l’axe Lyon-Saint-Etienne. Elle offre aux visiteurs la possibilité de découvrir les œuvres de 300 artistes exposées sur 50 lieux culturels de la région, du 27 septembre au 15 novembre 2019.

Vendredi 27 septembre : un double vernissage pour l’inauguration de la BHN8 à l’UCLy


Sur le Campus Saint-Paul de l’UCLy aura lieu l’inauguration de la 8ème édition de la Biennale Hors Normes, le vendredi 27 septembre 2019, à 17h30. A cette occasion, un double vernissage sera proposé, présentant les œuvres des artistes de la Biennale, auxquelles s’ajouteront celles du célèbre artiste brésilien, Menelaw SETE, surnommé le « Picasso brésilien ».
Dès 19h30, l’UCLy vous propose d’assister à la projection du film « L’Origine », réalisé par Pierre Meynadier, film hommage aux indigènes du Brésil et cri d'alarme sur les conséquences de la déforestation en Amazonie.

Mardi 1er octobre : une soirée-débat proposée par la Mission culture de l’UCLy sur « L’art et l’imaginaire du corps »


En présence de Guy DALLEVET, président de la BHN8, Dominique Vinay (Doyenne de la Faculté Lettres et Langues) et Laurent Denizeau (responsable des études de la Licence Sciences de la Vie et Humanités de l’ESTBB) tiennent le mardi 1er octobre de 18h à 20h une table-ronde sur « l’art et l’imaginaire du corps » et reçoivent pour l’occasion Michel Hallet-Eghayan (chorégraphe et danseur), Alain Navarra de Borga (historien de l’art) et Brigitte Amarger (artiste plasticienne).

En parlant de ses œuvres exposées à l’UCLy, Brigitte Amarger déclare « Par mon installation, je veux évoquer ce mélange novateur du biologique et de la technologie, de chair et de silicium, qui nous promet de passer trop rapidement à l’échelle du temps d’un Homo Sapiens âgé de 300 000 ans, à un Homo +, un Homo Algorithmus. Ce parti pris d’une même forme corporelle a pour objectif de faire réfléchir à la conception du corps sous-entendue par le transhumanisme, cet être humain augmenté H+, où le corps, à priori, reste toujours un brouillon à améliorer ». 

Télécharger le plan d'accès.