Visages du « Père ». De la philosophie à la révélation

Revue THÉOPHILYON

Résumé Parler de Dieu comme « Père » doit s'entendre au-delà de toute projection anthropomorphique naïve. L'expérience humaine de la paternité témoigne de la distance entre le pouvoir de donner la vie et le surgissement d'un autre, l'enfant, qui n'est pas la « création » de ses parents. Pour la métaphy¬sique grecque (Aristote, Plotin) comme pour la pensée chrétienne (Augustin, Descartes), il y a là le signe d'une origine transcendante de la vie et de l'esprit. Mais la révélation chrétienne conteste tout schème émanatiste, en donnant à penser une générosité créatrice qui libère aussi bien le vrai sens de la paternité humaine que celui de Dieu comme Trinité, ignorant la solitude de l'Un.

Summary Faces of the Father. From philosophy to revelation Speaking of God as Father should be understood beyond all naïve anthropomorphic projections. The human experience of paternity bears witness to the distance between the power to give life and the emergence of another, the child, who is not the creation of his or her parents.  In both Greek metaphysics (Aristotle, Plotinus) and Christian thought (Augustine, Descartes) there is here a sign of the transcendental origin of life and spirit. But Christian revelation contests all schemas of emanation, giving rise to the thought of a generous creativity which liberates both the true sense of humanity and that of God as Trinity, ignoring the solitude of Oneness.

  • Dates
    Paru le 31 mai 2000
  • Auteur(s)
    Philippe Soual
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome V-2 Le christianisme et les philosophes