Vie animale et vie humaine : quelles différences ?

Revue THÉOPHILYON

Résumé Le traitement philosophique de la question "Vie animale et vie humaine: quelles différences?" suppose au préalable une lucidité épistémologique sur les voies d'approche possibles. C'est la condition nécessaire pour éviter soit une démarche de naturalisation de la vie humaine, soit  au contraire un dualisme qui isolerait la vie spirituelle de son fondement biologique. L'attitude du philosophe face au problème de la vie est faite d'étonnement et de radicale humilité. Plutôt que de défendre le "propre de l'homme", il s'agit d'aller le plus loin possible dans la découverte toujours nouvelle de ce vivant singulier qu'est l'homme. Le présent travail cherche donc à déboucher sur les conditions de développement d'une philosophie du vivant, et sur les pistes à approfondir quant à la différence humaine.

Summary Animal Life and Human Life: what differences?  A philosophical treatment of the issue: "Animal life and human life: what differences?" implies beforehand a clear-sighted epistemological view of possible approaches. This is a prerequisite for avoiding either a naturalization of human life or, on the contrary, a dualism isolating spiritual life from its biological foundations. The philosopher's approach to the problem of life is a combination of amazement and sheer humility. Rather than defending "what is peculiar to man", the idea is to go as far as possible in the ever fresh discovery of a singular living being, man. This work therefore tries to lead on to the conditions for developing a philosophy of the living and the ways forward into an in-depth exploration of the human difference.

  • Dates
    Paru le 30 juin 2002
  • Auteur(s)
    Olivier Perru
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome VII-2 - Sciences du vivant, sens de la vie