Toponymie et histoire lyonnaise : une histoire de Lyon par ses noms de rues

Responsables

Bruno THEVENON - Historien,
Journaliste et Documentaliste spécialisé
Co-auteur  du «  Dictionnaire historique de LYON »

UEUPs dont fait partie ce cours

Contenu

Pourquoi existe-t-il à Lyon une rue de Brest, une rue de Marseille, une rue de Nice et pas de rue de Bordeaux ou de Toulouse. Pourquoi existe-t-il à la fois une avenue de Grande-Bretagne et une avenue de Birmingham et rien pour Londres? Qui étaient Jan Mazaryk, Adolphe Max et Wakatsuki, Bonnel, Pléney, Rosset, Créqui, Suchet, Perfetti ou Servient pour que Lyon leur attribue un nom de rue, de place, de cours ou d'avenue ? A quoi se réfèrent les rues du Mail, de la Brêche ou du Repos?

 

Comme l’histoire d’une ville se lit et s’écrit essentiellement par sa toponymie, c'est-à-dire par le nom de ses lieux, il vous est ici proposé de découvrir celle-ci à partir du nom d’une rue, d’un quartier, d’une personne, d’un mot ou d’un événement dont nous aborderons l’historique et

la signification autour de grands thèmes propres à Lyon. Pour cela, nous prendrons appui sur des images d’hier et d’aujourd’hui : cartes postales, photos, portraits, peintures, gravures...

 

1 - Lyon hors de ses frontières : autres villes, régions, pays, personnalités locales
      ou internationales honorées

2 - Entre et contre la nature : l'urbanisme et les bâtiments
3 - Bienfaiteurs, propriétaires et donateurs qui ont permis la construction de
      la ville

4 – Une ville de défense, de militaires et de résistants  Et, afin d'aborder au mieux 
      certaines balades urbaines, ou de découvrir ou redécouvrir :

5 – Une ville d'églises de couvents et d'ordres religieux
6 – Une ville d'ingénieurs, d'urbanistes et d'architectes