Les moniales du Moyen Âge à l’époque moderne

Responsables

Mathilde DURIEZ

Doctorante en archéologie médiévale   

UEUPs dont fait partie ce cours

Contenu

Quelle est la place des femmes dans la vie religieuse au Moyen Âge et à l’époque moderne ? La vie religieuse féminine, pour ces deux époques de l’Histoire, exige des monastères. L’histoire de l’implantation des maisons féminines suit une évolution en dent-de-scie, avec des vagues d’implantations et de disparitions. Les époques mérovingiennes et carolingiennes voient une augmentation du nombre de vocations féminines, pourtant les monastères pérennes ou éphémères sont toujours insuffisamment nombreux. À partir du 11ème s., le déficit de monastères féminins est criant. Cependant, plus les siècles passent et plus les grands ordres monastiques s’ouvrent, malgré de nombreuses réticences, à ces vocations féminines. Les monastères féminins se révèlent pourtant instables, mal ou peu dotés, difficilement gérables et la plupart disparaissent au cours des XIVe et XVe siècles. L’époque moderne marque le retour des femmes dans les monastères. Ces nouvelles implantations féminines ont- elles évoluées, ce sont-elles adaptées, modernisées ?

 

  1. Introduction : Vous avez dit moniales ?
  2. Premiers monastères féminins occidentaux - Présentation de plusieurs monastères de femmes étudiés historiquement et archéologiquement.
  3. Être moniale dans les grands ordres au Moyen Âge : bénédictines, cisterciennes,chartreusines …
  4. Être moniale chez les mendiants...
  5. Évolution de la clôture des moniales, de Periculoso (1298) aux adaptations post-tridentine (XVIIe-XVIIIe siècle)
  6. Une multitude de lieux pour accueillir les vocations féminines de la fin du Moyen Âge et à L’époque moderne : béguinage, monastères réformés et nouveaux ordres féminins.