Les droits de l'homme - défis et mutations

Créé le 1 octobre 2013

André S. Dizdarevic, Roger Koussetogue Koudé

Droits de l'homme - défis et mutations

Droits de l'homme - défis et mutations

L'universalité des droits de l'homme, qui sont considérés comme un instrument de la stratégie globale des Nations Unies dans la recherche de la paix mondiale, a largement contribué à discréditer certaines pratiques dont les États s'étaient fort bien accommodés des siècles durant, notamment : la loi du plus fort, l'exploitation de l'homme, les discriminations diverses dont celles fondés sur la race, le sexe ou l'origine, etc. Même si certaines de ces pratiques subsistent aujourd'hui encore, sous des formes subtiles et variées, le chemin parcouru depuis 1948 laisse penser à un certain progrès de l'humanité. On est loin du temps où l'on pouvait contester ouvertement à certaines personnes ou certains peuples des droits pourtant déclarés universels et inhérents à tous.

Toutefois, les droits de l'homme restent un principe de lutte qui requiert en permanence la plus grande vigilance afin de prémunir l'humanité contre le risque toujours possible d'imposture, voire de régression barbare. D'ailleurs, le bilan des droits de l'homme au cours de ces deux dernières décennies laisse penser que l'humanité n'est pas totalement à l'abri de la feritas destructrice (nettoyage ethnique, génocide, trafic d'armes alimentant ainsi l'industrie de la guerre ; ce à quoi s'ajoutent l'exploitation éhontée des êtres humains, la pauvreté et la misère sociale qui ne cessent de jeter sur des chemins périlleux des milliers de personnes à la recherche d'une hypothétique vie meilleure...). L'humanité n'est pas non plus à l'abri de la vanitas avec ses remises en question permanentes des « acquis civilisationnels », entre autres les nombreuses récusations prétendument scientifiques de l'interdit pourtant absolu de la torture. André S. Dizdarevic Maître de conférences en Droit international, Directeur de l'Institut des droits de l'homme de Lyon (IDHL) et ancien Doyen de la Faculté de Droit, sciences économiques et sociales de l'Université catholique de Lyon. Roger Koussetogue Koudé Maître de conférences, Enseignant-chercheur en Droit international, en Géopolitique et en Philosophie du droit à l'Institut des droits de l'homme de Lyon (IDHL). Chercheur à la Chaire UNESCO « Mémoire, Culture et Interculturalité » de l'Université catholique de Lyon, il est aussi le Coordinateur scientifique de la Revue Études interculturelles. 244 pages

  • Dates
    Paru le 1 octobre 2013
  • Éditeur
    L'Harmattan
  • Références
    ISBN : 978-2-343-00953-7