Pourquoi vivre si mourir est la fin ? De la plainte à l’action de grâce, une lecture du psaume 12 (13)

Revue Sémiotique et Bible

En suivant les trois sections du texte - une plainte solitaire (v. 2-3), une prière instante (v. 4-5), une action de grâce (v. 6) - cette analyse de François GENUYT (CADIR-Lyon) glane des figures dont elle accompagne l'évolution avec finesse et précision jusqu'à répondre à cette interrogation : « Pourquoi vivre si mourir est la fin ? »

  • Dates
    Paru le 10 décembre 2014
  • Auteur(s)
    François Genuyt
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°156